La tension reste vive à Kéniéba entre les jeunes et les autorités administratives.  Le  lundi 11 juin 2018, en début de matinée de violentes manifestations ont opposé les forces de l’ordre aux jeunes de Kéniéba. A l’origine du conflit, une mésentente entre la communauté des villages environnants de Kéniéba et la direction des ressources humaines de la mine d’or de Goungoto dans la région de Kayes.

La population reproche aux responsables de la direction de « n’avoir pas recruté un maximum de jeunes de Kéniéba ». Dans cette ville, les communautés revendiquent « la formation de la jeunesse, le recrutement de plus de jeunes et le départ du directeur des ressources humaines de la mine ». Des discussions avec le préfet sur la question, auraient dégénéré et conduit aux évènements de lundi dernier.

Les manifestations ont fait au moins un mort et huit blessés. Le préfet annonce « plus de 80 mille cartes d’électeur biométriques parties en fumée, la préfecture et des domiciles incendiés ». Des renforts ont quitté la ville de Kita pour Kéniéba. Sur place, de sources locales évoquent « un calme précaire et une atmosphère tendue ».

Yorosso :

Pénurie de gaz oil

Une pénurie de gasoil sévit dans la ville de Yorosso depuis plus de 10 jours. Selon des sources locales, les utilisateurs se ravitaillent actuellement à Koury, à 30 km de la localité. Les commerçants expliquent cette pénurie par la mauvaise organisation des fournisseurs. Le gaz oil est utilisé aussi bien par le fonctionnement des voitures et des tracteurs pour les travaux champêtres et celui des moulins.

 

Koulikoro :

30 blessés lors de la fête du Ramadan

30 blessés, c’est le nombre des victimes des accidents des voies publiques survenus dans la région de Koulikoro lors de la fête de Ramadan le jeudi 14 juin dernier. C’est ce qu’indique le rapport de la direction régionale de la protection civile de la localité qui mentionne également un incendie survenu dans la même journée.

 GAO

Hausse du prix de la viande

Le prix de la viande a connu une augmentation dans la ville de Gao depuis la veille de la fête. Le prix du kilo qui était à 2000 F CFA est passé à 2500 F CFA. Selon certains bouchers, cette hausse relève de l’augmentation du prix du bétail dans la localité.

La Rédaction

Source: L’ Aube