La FRANCE et ASSIMI GOÏTA

1. Le chef de l’opération Barkhane était le chef des chefs d’états du Mali, du Burkina, du Niger et du Tchad avant l’avènement de Assimi et ses camarades au pouvoir.
Assimi, une fois vice-président de la transition, a briser cette chaîne en faisant venir le chef de l’opération Barkhane à Bamako pour qu’il rend compte des activités de Barkhane. Chose que la France n’a jamais digéré
2. La France était habituée à exposer nos chefs d’état aux colères de leurs populations en les poussant à parler et à dire des choses irritants et qui vont en faveur de la France.
Assimi président de la transition refuse de parler suite aux diatribes de Macron annonçant la fin de Barkhane et la suspension des opérations conjointes. Macron voulais que Assimi sort pour biberonner la France en disant que le Mali a besoin de Barkhane, que ,que ,que….
Assimi n’a pas joué le jeu et voilà Macron troublé
Nous disons ici que Assimi vient d’éjecter Macron de l’Élysée

Vous allez aimer lire ces articles

378 000 déplacés internes enregistrés en 2021 (ONU)

Difficile immersion du bourbier djihadiste et terroriste : Les Etats-Unis en embuscade

Défense et sécurité : Les Maliens divisés sur l’arrivée annoncée de Wagner

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct