LA FRONDE CONTRE LE PROBABLE VENUE DE WAGNER AU MALI CONTINUE: L’ESTONIE À SON TOUR MENACE DE RETIRER SES ÉLÉMENTS SI BAMAKO FAIT VENIR DES MERCENAIRES RUSSES

   C’est une véritable solidarité  envers la France dont  certains Etats européens ont fait   montre depuis  l’annonce par un media  Anglais  de la volonté des autorités de la transition de  recruter des mercenaires   russes. Avec 100 éléments déployés au sein de la Task force TAKUBA,   formée des Famas et des forces spéciales de plusieurs  pays européens, l’Estonie entend retirer ses hommes, si la rumeur se confirme.

Selon  le pays  « même si  la France le souhaite, il est  hors de question  pour l’Estonie  de travailler au Mali en présence des    mercenaires russes ».

L’affaire relative    à  une  prochaine collaboration entre Bamako et le Groupe Wagner continue d’inquiéter l’Europe. Malgré le fait que Bamako parle de rumeurs  commanditées,  l’on continue de brandir les menaces. Ainsi, après la France, la CEDEAO, l’Allemagne,  l’Union Européenne, c’est au tour de l’Estonie (…)

MAHAMANE TOURE

Source: NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

Dialogue avec Iyad et Kouffa: le HCIM chargé de conduire la mission

Région de Koutiala : Karangana Ourikila, Tandio et Palasso traumatisés par des groupes terroristes

Le Mali et le repositionnement militaire français

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct