On en sait davantage sur les circonstances et le bilan de l’attaque survenue contre le Super camp de Gao qui abrite les FAMAs et les forces internationales, dans l’après-midi du lundi 22 juillet dernier.

 

Le bilan de cette attaque  à la voiture piégée s’est alourdi. Bien qu’on ne déplore pas de mort, six soldats estoniens, deux soldats français et des civils ont été blessés dont certains grièvement. Au moins un kamikaze a été tué dans l’explosion de sa décharge et un autre a été capturé.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant