Le Colonel Youssouf Traoré arrêté pour tentative d’empoisonnement du capitaine Sanogo

colonel youssouf traore cnrdre junte militaire kati tentative empoisonnement sanogo

Murmurées depuis plusieurs mois, les tensions au sein de la junte ont fini par avoir raison de ce qui restait de l’ex CNRDRE du capitaine, disons du général Amadou Haya Sanogo. Hier, de sources concordantes, on a appris l’arrestation d’un des têtes de proue de la mutinerie du 22 mars 2012 ayant abouti à la chute du régime du président Amadou Toumani Touré. Le colonel Abdoulaye Youssouf Traoré, c’est de lui qu’il s’agit, est accusé de fomenter un coup contre l’ex-chef de la junte.

L’ex-junte vole en éclats. Hier,  on a appris de sources concordantes la mise aux arrêts d’un des leaders de la mutinerie du 22 mars 2012 ayant abouti au renversement du régime  du président Amadou Toumani Touré. Il s’agit du colonel Youssouf Abdoulaye Traoré, accusé de tentative d’empoisonnement de l’ex-chef de la junte. 

 

Son arrestation non confirmée par le porte-parole de l’armée, le lieutenant-colonel Diarran Koné, remonterait à plusieurs jours.  Cette tournure n’étonne pas les habitués de Kati qui témoignent que le colonel Youssouf Abdoulaye Traoré, chef des opérations et le capitaine Amadou Haya Sanogo ne parlaient plus le même langage. Et les rapports entre les deux hommes se sont détériorés  avec la décision prise par le chef de la junte de se débarrasser de certains de ses proches en les mutant dans différentes unités de l’armée.

 

Le colonel Youssouf Abdoulaye Traoré qui pensait n’avoir pas été récompensé à hauteur de son degré d’implication dans la chute du régime d’ATT, aurait très mal pris cette décision. C’est certainement pour le prendre de court, qu’il aurait été mis aux arrêts. Le colonel Youssouf A Traoré ne serait pas seul, deux autres soldats seraient aussi aux arrêts au Camp 1. On dit que la bande serait en mission commandée.
Pour rappel, Youssouf Abdoulaye Traoré devenu colonel en faveur du coup d’état était radié de l’armée pour désertion après un long séjour à Paris sans permission.

 

 

Youssouf Coulibaly

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: « Takuba » victime collatérale de la défiance de la junte envers la France

Sahel : la junte malienne réussit à fissurer la Force «Takuba»

Opération « Takuba» : le Danemark retire ses forces spéciales, à la demande des autorités de transition

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct