Le Mali donne un ultimatum aux compagnies aériennes

Alors que les voyageurs à destination ou en partance du Mali ne savent plus à quel saint se vouer après l’annonce de la fermeture des frontières de la CEDEAO, les autorités maliennes ont lancé un ultimatum aux compagnies aériennes desservant le pays.

« Le Ministre des Transports et des Infrastructures invite toutes les compagnies aériennes qui desservent le Mali de bien vouloir confirmer à l’Agence nationale de l’Aviation civile la continuité de leurs services dans les 72 heures, à compter du samedi 15 janvier 2022 », indique le gouvernement dans un communiqué vendredi.

« Passé ce délai, leurs créneaux horaires seront attribués à d’autres compagnies aériennes, en vue de la continuation des services », martèle le gouvernement.

« Cette mesure s’inscrit en droite ligne de la Politique nationale des Transports, des Infrastructures de Transport et de Désenclavement, adoptée en 2016 par le Gouvernement de la République du Mali. Le Ministre assure l’opinion publique que toutes les dispositions seront prises pour assurer la desserte du pays. Le Ministre compte sur la bonne coopération des compagnies aériennes partenaires », conclut le communiqué.

Pour rappel, la CEDEAO a décidé de fermer ses frontières terrestres et aériennes et de geler les avoir du Mali afin de mettre la pression sur les autorités de la transition pour qu’elles quittent rapidement le pouvoir en organisant des élections.

 

Source: actucameroun.com 

 

Vous allez aimer lire ces articles

«Le piège malien»

Sanctions, manifestations, sentiment anti-Français : la délicate situation des expatriés au Mali

Un soldat français tué à Gao lors d’une attaque contre le camp de Barkhane

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct