Les sanctions économiques contre le Mali impacteront négativement aussi les autres pays de la Cedeao

Les sanctions économiques prises par la Cedeao envers le Mali vont fortement impacter le pays mais pas seulement. Certains pays de la Cedeao, compte tenu de leurs liens commerciaux avec Bamako, vont aussi subir de fortes conséquences.

Le dernier bulletin trimestriel des statistiques du commerce extérieur du Mali (troisième trimestre 2021) de l’Instat montre que les principaux fournisseurs du Mali  par grande zone économique sont les pays de la Cedeao avec FCFA 255,237 milliards, soit près de 34% des importations totales du Mali, les pays de l’Uemoa représentant FCFA 237,906 milliards. Puis se placent, les pays membres de l’Union européenne (FCFA 132,461 milliards). Pour les pays de la Cedeao, le Sénégal est le premier fournisseur du Mali avec une part de 16,60% puis la Côte d’Ivoire (10,97%) et le Niger (2,18%).

Au Sénégal, pour l’économiste Ndongo Samba Sylla, « en acceptant les sanctions de la Cedeao contre le Mali, le Sénégal se tire une balle dans le ventre ». Dans un tweet, il souligne que les exportations sénégalaises vers le Mali se sont élevées à FCFA 474 milliards en 2020, soit plus que les pays de l’Union européenne réunis (FCFA 264 milliards).

Pour le président des darals au Sénégal, Ifra Djiba Aly Sow,  s’il ne craint pas une  pénurie de bétails, il estime que les sanctions envers le Mali devraient conduire à une flambée des prix de la viande de boeuf dans son pays.

 

Source: commodafrica

Vous allez aimer lire ces articles

Banamba : un engin explosif improvisé détruit par l’armée

MINUSMA: l’Allemagne risque de renoncer à sa participation

Tentative de coup d’Etat : mon Colonel, il est temps…

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct