L’Estonie retirera ses soldats du Mali si Bamako coopère avec un groupe paramilitaire Russe

L’Estonie a averti mercredi le gouvernement de Bamako qu’une coopération avec le groupe paramilitaire privé russe Wagner conduirait au retrait de la centaine de militaires estoniens participant à l’opération antijihadiste Barkhane conduite par la France.

“Je suis convaincu que si un accord de coopération est conclu avec le groupe Wagner et que l’armée privée Wagner commence à opérer au Mali, le contingent estonien s’en ira”, a déclaré le ministre estonien de la Défense, Kalle Laanet, à la chaîne publique estonienne Vikerraadio. Les autorités de transition au Mali et leur président, le colonel Assimi Goïta sont soumis à des pressions, en particulier de la France et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao, 15 pays), pour organiser des élections en février et renoncer à une éventuelle coopération avec le groupe de sécurité privée russe Wagner. Des milliers de Maliens ont manifesté mercredi à Bamako pour apporter leur soutien au gouvernement de transition dominé par les militaires face aux pressions internationales, rejetant l'”ingérence extérieure”.

Source: AFP

Vous allez aimer lire ces articles

Dialogue avec Iyad et Kouffa: le HCIM chargé de conduire la mission

Région de Koutiala : Karangana Ourikila, Tandio et Palasso traumatisés par des groupes terroristes

Farabougou: La Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) achemine 20 tonnes de vivres aux habitants

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct