Mali : 42 soldats tués dans une attaque de Daech

Le gouvernement malien a annoncé hier que le bilan définitif de l’attaque menée dimanche contre ses soldats à Tissalit est désormais de 42 tués, au lieu de 17 précédemment annoncé, une attaque qui aurait été menée par Daech en Afrique de l’ouest.

Le gouvernement malien a ajouté que l’unité de l’armée malienne à Tassalit a fortement régi à l’attaque compliquée et coordonnée des groupes terroristes armés, très certainement appartenant au groupe Daech dans le grand Sahara, caractérisée par un usage de drones, d’explosifs, de véhicules piégés et de l’artillerie.

Cette attaque de dimanche intervient alors que le conseil militaire malien tournait le dos à la France et ses partenaires internationaux, faisant le choix de la Russie pour faire face à la menace que constituent les groupes armés au Mali, au Burkina Faso et le Niger.

Ce bilan est le plus lourd dans les rangs de l’armée malienne depuis la série d’attaques, fin 2019 et début 2020 par le groupe Daech dans le triangle frontalier entre ces trois pays.

 

Vous allez aimer lire ces articles

Edito : Les autorités de la transition se trompent-elles de priorités ?

A la tribune de l’ONU, Bamako étrille les autorités françaises, «profondément anti-françaises»

AG ONU : Le PM malien désapprouve les déclarations de Guterres et dénonce « obscurantisme de la junte française »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct