Mali- Cedeao : Le président ghanéen Nana Akufo Addo attendu dimanche à Bamako

Le président ghanéen, Nana Addo Akufo aussi président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernements de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), effectuera une visite de travail de 24 heures à Bamako, ce dimanche 17 octobre 2021.

Selon le programme officiel de la visite, le chef d’Etat ghanéen sera accueilli à sa descente d’avion par le président de la Transition, colonel Assimi Goïta, à l’aéroport international président Modibo Keïta, en présence du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, du président du Conseil national de Transition (CNT), colonel Malick Diaw, du corps diplomatique constitué ainsi que les autorités administratives et coutumières du District de Bamako.

Après le cérémonial d’accueil, pour camper le décor, les deux chefs d’État auront un entretien dans la loge officielle du pavillon présidentielle. Le président Nana Addo Akufo aura également une séance de travail avec la Comité local de suivi de la Transition et les ambassadeurs des pays de la Cedeao accrédités dans notre pays.

Le chef d’Etat ghanéen sera ensuite reçu en audience par le colonel Assimi Goïta au Palais de Koulouba. Ce tête-à-tête sera suivi d’une séance de travail élargie qui se terminera par un déjeuner offert par le président de la Transition à son visiteur.

Ce déplacement du président en exercice de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao intervient dans un contexte de tensions diplomatiques entre Paris et Bamako. A cette crise diplomatique s’ajoute la pression de plus en plus accrue de la communauté internationale à l’égard des autorités de la Transition au sujet du respect du délai des 18 mois préalablement imparti à la Transition. Si pour la communauté internationale l’urgence est de préparer les élections, les autorités de la Transition mettent en avant la stabilité et la refondation du pays.

A.TRAORE

Source: L’Essor

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : le gouvernement exige le retrait immédiat du contingent danois déployé « sans son consentement »

LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ : Si Barkhane en faisait sa raison d’être au Sahel ?

Sanctions contre le Mali: la vie à l’arrêt des routiers coincés à la frontière

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct