Mali : Goïta se dit ouvert au dialogue avec la CEDEAO et demande à celle-ci de privilégier l’intérêt du peuple malien

Le président de l’autorité de transition malienne Assimi Goïta a déclaré lundi que son pays laissait la porte ouverte au dialogue avec la communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest à laquelle il a demandé de privilégier l’intérêt du peuple malien.

Dans un discours officiel Goïta a demandé à la CEDEAO d’étudier la situation du Mali de façon plus conséquente et de « mettre l’intérêt malien au-dessus de toute considération ».

Goïta a appelé les maliens à l’unité et à dépasser les clivages afin de « défendre la nation et évaluer les moments difficiles que traverse le pays ».

Il a insisté sur « la nécessité de rester calme, de faire face aux défis, à prendre en main le destin du pays et à s’unir autour du plus important c’est-à-dire le Mali ».

Goïta a évoqué de nouvelles mesures pour approvisionner le pays après les récentes sanctions imposées au Mali par la CEDEAO.

Vous allez aimer lire ces articles

«Le piège malien»

Sanctions, manifestations, sentiment anti-Français : la délicate situation des expatriés au Mali

Un soldat français tué à Gao lors d’une attaque contre le camp de Barkhane

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct