Mali : Goïta se dit ouvert au dialogue avec la CEDEAO et demande à celle-ci de privilégier l’intérêt du peuple malien

Le président de l’autorité de transition malienne Assimi Goïta a déclaré lundi que son pays laissait la porte ouverte au dialogue avec la communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest à laquelle il a demandé de privilégier l’intérêt du peuple malien.

Dans un discours officiel Goïta a demandé à la CEDEAO d’étudier la situation du Mali de façon plus conséquente et de « mettre l’intérêt malien au-dessus de toute considération ».

Goïta a appelé les maliens à l’unité et à dépasser les clivages afin de « défendre la nation et évaluer les moments difficiles que traverse le pays ».

Il a insisté sur « la nécessité de rester calme, de faire face aux défis, à prendre en main le destin du pays et à s’unir autour du plus important c’est-à-dire le Mali ».

Goïta a évoqué de nouvelles mesures pour approvisionner le pays après les récentes sanctions imposées au Mali par la CEDEAO.

Vous allez aimer lire ces articles

MASSACRE DES CIVILS À DIALLASSAGOU: La Minusma ouvre une enquête

KIRI DANS LE CERCLE DE KORO: La population de retour après la fuite devant les représailles terroristes

Lutte contre le terrorisme : les FAMA invitées à changer de stratégie

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct