Mali, Guinée, Burkina Faso… la tentation du coup d’État en Afrique de l’Ouest

Depuis le coup d’État au Mali en août 2020, deux autres pays d’Afrique de l’Ouest, la Guinée et le Burkina Faso, sont tombés aux mains des militaires, malgré les condamnations et sanctions par les organisations régionales. Comment expliquer ce phénomène de contagion ? Décryptage.

Des militaires décidés assumer leurs « responsabilités devant l’histoire ». Lundi 24 janvier, après une journée d’incertitudes laissant place à de nombreuses rumeurs, un groupe d’officiers du Burkina Faso a confirmé avoir « mis fin au pouvoir » du président Roch Marc Christian Kaboré lors d’une allocution à la télévision nationale.

Source: laminute

Vous allez aimer lire ces articles

EMGA : Le Chef d’Etat-major Général des Armées du Burkina Faso au Mali.

Fana, Nioro du Sahel, Bankass : l’insécurité persiste au Mali !

COMMUNIQUÉ N°047 DE L’ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL DES ARMÉES DU VENDREDI 24 JUIN 2022.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct