Mali : Nouveau coup de sémonce contre les casques bleus

On C’est une nouvelle escalade dans les relations tendues entre la junte et les troupes des Nations-Unies présentes sur le sol malien et la suite de l’ « affaire » des 49 soldats ivoiriens arrêtés par la junte.

 

Les autorités aéroportuaires ont exigé de Sahel Aviation Services (SAS) de procéder à l’évacuation des forces étrangères dans l’enceinte de l’aéroport de Bamako dans un délai de 72 heures à compter du mardi 2 août. C’est le colonel Lassina Togola, PDG des Aéroports du Mali, qui a notifié cette mise en demeure à cette entreprise qui assure pour le compte des casques bleus, les services de transport aérien et de catering.

Pour la junte malienne, l’accueil et l’hébergement des forces étrangères à l’aéroport constituent des risques pour la sûreté intérieure et extérieure de l’Etat. «Il nous a été donné de constater que contrairement aux activités autorisées par la convention qui vous lie au gouvernement malien, que vous effectuez l’accueil et l’hébergement de forces armées étrangères et avez à cet effet réalisé un hôtel avec d’autres commodités», écrit le colonel Lassina Togola cité par l’agence turque Anadolu.

Cet état de fait engendre des risques pour la sûreté intérieure et extérieure de l’Etat et constitue une violation de vos obligations contractuelles notamment l’article 2, martèle le président des Aéroports du Mali. Par conséquent, «je vous demande alors de faire cesser les activités d’accueil et d’hébergement avec effet immédiat et de prendre les dispositions pour le départ des forces étrangères de vos locaux dans un délai de soixante-douze (72) heures à compter du mardi 02 août 2022».

Cette montée de fièvre intervient après l’arrestation de 49 militaires ivoiriens à Bamako le 10 juillet dernier qualifiés de mercenaires par les autorités de transition. Comme le contingent qu’ils devaient relever, ces militaires étaient affectés à la protection de Sahel Aviation Services». La compagnie a également été invitée à confier dorénavant sa sécurité aux forces de défense et de sécurité maliennes.

Par AJ.S, Comité Editorial –

Source : Afrimag

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans revendique l’embuscade contre la Police Frontière de Sona

Barkhane annonce avoir neutralisé un cadre djihadiste au Mali

Au moins 17 soldats et 4 civils tués dans une attaque à Tessit, au Mali

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct