Mali : plusieurs dizaines de terroristes neutralisés lors de frappes aériennes (armée)

Dont le chef de base Hadji Modibo Bah, très recherché.

 

L’armée malienne a neutralisé, du 10 au 16 janvier courant, plusieurs dizaines de terroristes, a annoncé l’état-major général des armées du Mali dans un communiqué consulté par l’Agence Anadolu.

« 14 terroristes dont le chef de base Hadji Modibo Bah fortement recherché ont été neutralisés, le 16 janvier courant, dans une opération dénommée ”Keletigui” dans la zone de Tarabakoro-Akor-Djeda », a déclaré le colonel Souleymane Dembelé, directeur de l’Information et des Relations Publiques des Armées.

« Hadji Modibo Bah était coupable de plusieurs exactions contre les populations de Tarabakoro, Guiré et Bougoudjiré. Il était aussi impliqué dans plusieurs attaques des postes de sécurité de Guiré » explique la même source.

Le colonel Souleymane Dembelé ajoute que « 9 autres présumés terroristes ont été interpellé au cours de l’Opération Keletigui, 1 pick-up, 4 motos, 6 PM et 2 fusils de chasse récupérés ».

L’état-major général des Armées du Mali a indiqué que « le 14 janvier 2022, lors d’une patrouille de reconnaissance offensive de l’Opération Keletigui dans la zone Sud, précisément dans la localité de Tiéré frontalière du Burkina Faso, 4 terroristes ont été neutralisés et 3 suspects interpellés et mis à la disposition de la gendarmerie ».

Selon le document, six terroristes ont été tués lors de frappes aériennes le 10 janvier courant dans le secteur de Songo, cercle de Bankass, dans la région de Mopti au cente du pays.

Colonel Souleymane Dembelé a, en outre, rappelé la neutralisation de Ousmane Sidibé dit Bobala, numéro 2 de la Katiba du Macina, dirigé par Amadou Kouffa et plusieurs autres terroristes, le 12 janvier, suite à des frappes aériennes dans les zones de Sama, Sosso et Logori dans le cercle de Bankass région de Mopti au centre du pays.

Le 15 janvier courant, les forces armées maliennes ont procédé à la destruction de deux bases logistiques des groupes armés terroristes explique la même source.

« Le bilan de cette offensive fait état d’un soldat malien blessé, neuf terroristes neutralisés, un camion, un Pick-up et un tricycle détruits, 57 téléphones portables et plusieurs armes récupérés, 1,5 tonne d’engrais servant à la fabrication d’Engins Explosifs Improvisés (EEI) récupérée » a souligné l’Etat-major général.

Les embuscades et les attaques aux engins explosifs improvisés sont récurrentes, notamment dans le centre du Mali et la région des trois frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

Le Mali avait basculé dans l’insécurité depuis 2012 et, malgré le déploiement de forces régionales et internationales, la situation ne s’est pas stabilisée.

Source : Anadolu Agency

Vous allez aimer lire ces articles

Le Mali se retire de l’organisation régionale G5 Sahel et de sa force anti-djihadiste

Le Mali se retire de l’organisation régionale G5 Sahel

Retrait du Mali du G5 Sahel : l’ultimatum de Goïta à Mahamat Idriss Deby a expiré

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct