Mauritanie: des milliers de réfugiés maliens pourront voter dans leur camp

Réfugiés maliens dans le camp de Sevare, 600 km au nord-est de Bamako. REUTERS

Réfugiés maliens dans le camp de Sevare, 600 km au nord-est de Bamako.
REUTERS

Des milliers de réfugiés maliens en Mauritanie vont pouvoir voter lors de l’élection présidentielle de dimanche au Mali dans des bureaux de vote ouverts dans un camp de réfugiés du sud-est mauritanien, a-t-on appris samedi auprès de l’ambassade du Mali à Nouakchott.

 

« Il y a 28 bureaux de vote dans le camp de Mbéra ouverts au profit des réfugiés qui sont appelés à voter demain (dimanche) » à la présidentielle, a déclaré à l’AFP Bakari Traoré, un responsable de la représentation diplomatique malienne dans la capitale mauritanienne.

 

Un total de 11.355 électeurs maliens sont inscrits à Mbéra qui compte au total près de 70.000 réfugiés, selon M. Traoré.

 

Mbéra est l’un des plus grands camps de réfugiés maliens ayant fui les opérations militaires dans le nord de leur pays occupé pendant plusieurs mois en 2012 par des groupes islamistes qui en ont ensuite été chassés début 2013 par une intervention internationale dirigée par la France.

 

Le scrutin présidentiel à Mbéra sera supervisé par les agents du consulat du Mali. La sécurité sera assurée par les forces armées mauritaniennes, et le Haut commissariat de l’Onu pour les réfugiés (HCR) « a été très impliqué » avec un « appui logistique », a expliqué M. Traoré.

 

Le scrutin présidentiel, dont le premier tour est organisé dimanche, avant un éventuel second tour le 11 août, doit permettre de rétablir l’ordre constitutionnel interrompu le 22 mars 2012 par un coup d’Etat qui a précipité la chute du nord du Mali aux mains de groupes islamistes de la mouvance Al-Qaïda.

 

Il est organisé en l’absence de retour chez eux de 500.000 réfugiés et déplacés maliens ayant fui le conflit dans le nord et dont la plupart risquent de ne pas pouvoir voter.

Vous allez aimer lire ces articles

INSECURITE DANS LE NORD MALI: SEPT ELEMENTS DE LA CMA ASSASSINES PAR DES HOMMES ARMES

ATTAQUE TERRORISTE SURVENUE À SONGHO: LA MINUSMA PRÊTE À « AIDER LES AUTORITES MALIENNES A TRADUIRE EN JUSTICE LES AUTEURS DE CES CRIMES » A FAIT SAVOIR ANTONIO GUTERRES

Persistance de l’insécurité au nord du Mali : 7 éléments de la CMA tués à Intahaka (Gao)

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct