Ogossagou 2 : la colère d’IBK, la hiérarchie sur la sellette !

Dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14, le village martyr a de nouveau été le théâtre d’un massacre de grandeur ampleur avec, cette fois, 70 morts, tous des habitants et non combattants, selon les estimations les plus approximatives.

Face à ce nouveau drame, le président de la République serait entré dans une colère noire, devant la récurrence des massacres intercommunautaires, qui se sont multipliés, ces dernières semaines, et face à l’évidente incapacité des forces de sécurité d’y faire face.

Le chef de l’Etat est rattrapé par ses propos, tenus il y a un an et à propos du même village d’Ogossagou. En effet, la localité avait déjà été frappée, il y aura presqu’un an dans un mois, le 23 mars 2019, faisant 160 morts. IBK s’y était rendu, accompagné du chef d’état-major général des armées, le Général Abdoulaye Coulibaly ainsi que les autorités régionales et locales.

IBK, assis face aux caméras de la télévision nationale, avait vertement tancé le patron des armées debout à ses côtés, en le menaçant de le relever de ses fonctions, si jamais pareille horreur survenait.

La scène surréaliste et humiliante, du chef des armées dans une posture obséquieuse, les bras croisés comme le cancre de la classe, copieusement sermonné par un IBK, en verve, avait été passée en boucle sur les chaînes nationales. Visiblement, pour souligner la fermeté du président de la République.

Mais l’agenda des assaillants d’Ogossagou vient de remettre l’ouvrage sur le métier. Le président de la République tiendra-t-il parole et va-t-il limoger le Général Abdoulaye Coulibaly, qui n’a visiblement pas réussi, comme il s’y était engagé, à empêcher que le même village subisse le même sort tragique, comme il y a juste un an ? Ou le Général, reconnaissant avoir failli, rendra-t-il de lui-même le tablier ? Les prochains jours nous édifieront.

Mohamed Ag Aliou

Source: Nouvelle Libération

Vous allez aimer lire ces articles

Transition au Mali : Le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, à Bamako pour évaluer la situation

Remettre le Mali sur pieds : Seydou Mamadou Coulibaly pour ramener les équilibres !

Un camion saute sur une mine à Tessalit: Deux morts, le véhicule endommagé

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct