Protection des sites sensibles : LA TROUPE TESTE SES CAPACITÉS

armee malienne soldat militaire combattant formation pratique demonstration technique eutm famaLa salle des pilotes de la Base aérienne 101 a accueilli l’ouverture d’une session de formation pratique et de familiarisation au concept de protection et de défense des sites sensibles. La cérémonie de lancement de l’exercice militaire à laquelle la presse a été conviée, samedi, était présidée par le commandant de la région aérienne n°1, le colonel-major d’aviation Raphaël Fomba.
Compte tenu de la situation sécuritaire de notre pays, l’Union européenne nous a fait don d’un avion de reconnaissance qui a pour mission principale, la surveillance de l’aéroport international de Bamako et de ses environs. Cet appareil de type Cessna-206, qui a participé à l’exercice militaire, est doté d’une capacité de détection de jour comme de nuit permettant ainsi de prévenir les menaces éventuelles sur les avions au départ et à l’arrivée.
L’exercice militaire était destiné à préparer et familiariser les acteurs (hommes et femmes sous leur commandement) à leurs différentes missions et tâches pour une bonne gestion des crises auxquelles ils seront confrontés. Il s’agissait aussi de tester les mécanismes de coordination, de communication et de réaction du personnel d’exploitation du Cessna-2006 en particulier et en général de tous les autres impliqués afin de les préparer à affronter une situation réelle de crise.
La presse a été embarquée avec les militaires pour cet exercice. Scenario : lors d’une patrouille de routine, les éléments de la Base aérienne 101 reçoivent des informations sur la présence d’éléments suspects rôdant dans les environs immédiats de l’aéroport de Bamako. Des mouvements inhabituels sont signalés vers une élévation boiseuse du côté de Sanankoroba. L’avion de reconnaissance a alors survolé la zone afin de localiser l’endroit où seraient cachés les suspects.
Après l’opération des forces spéciales et l’interrogatoire des suspects interpellés, le commandement et les troupes ont tiré les leçons de la mission. Après les critiques et les recommandations, la simulation a pris fin.
Le colonel Ismaël Wagué, commandant en second de la Base aérienne 101 de Sénou, a souligné que l’exercice sera renouvelé pour maintenir la troupe prête à faire face à toute éventualité.
A. DIARRA

source : Essor

Vous allez aimer lire ces articles

Opération Barkhane au Sahel : entre pression, bilan et perspective !

Spécial 100 jours de la Transition, Lutte contre le terrorisme : Succès probants de la coalition franco-sahélienne

Choguel K. Maïga du M5-RFP à Jean-Pierre Lacroix de l’ONU : «La Transition souffre des handicaps majeurs qui, s’ils ne sont pas corrigés à temps, signeront inéluctablement son échec…»

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct