Régions de Sikasso, Koutiala et Bougouni : Nouvel eldorado pour les groupes terroristes

A l’image de la conquête et de la déstabilisation progressives des régions du Nord et celles du Centre du Mali, les régions de Sikasso, Koutiala et Bougouni constituent aujourd’hui un terreau fertile pour les groupes terroristes (attaque des forains sur le tronçon Boura, Mahou, Koury ; braquage des véhicules de transport entre Sikasso-Bamako et Sikasso Zégoua ; vol de bétail à Danderesso, Bambougou, attaque de la caisse d’épargne de Kelela, etc.).

Les facteurs qui sous-tendent la dégradation du tissu sécuritaire dans lesdites localités, sont entre autres, la mauvaise gouvernance des ressources naturelles, l’impunité généralisée, l’injustice sociale, le non contrôle du fait religieux, le faible maillage sécuritaire, le sentiment d’abandon par l’État central et la criminalité transfrontalière (dans les zones frontalières du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire).

Comment se prémunir d’un nouveau foyer de tension ? Les autorités de la transition du Mali ont de la graine à moudre.

Dr. Aly Tounkara

Centre des Études Sécuritaires et Stratégiques au Sahel(CE3S)

Source: Mali Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

Un nouveau commandant pour des forces françaises en mutation au Sahel

Fin de l’opération Barkhane au Sahel : « La France s’est trouvée piégée dans une guerre ingagnable »

Comment la Russie défie la France au Sahel

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct