Soldats ivoiriens arrêtés au Mali : « Ouattara n’a jamais voulu franchir le pas de la confrontation » (Le Monde)

Le retour à Abidjan le samedi 7 janvier 2023, des militaires ivoiriens détenus au Mali marque la fin d’un bras de fer de six mois entre les autorités des deux pays. Selon le média Le Monde, le président ivoirien, Alassane Ouattara n’a jamais voulu franchir le pas de la confrontation.

 

 

Les 46 soldats ivoiriens détenus au Mali depuis six mois ont atterri samedi 7 janvier 2023 à Abidjan, accueillis par le président Alassane Ouattara lors d’une cérémonie en présence de leurs familles et de l’armée nationale.

La libération des militaires ivoiriens, accordée par grâce présidentielle, a été rendue possible par la signature d’un accord, le 22 décembre 2022, à Bamako, en présence du ministre de la Défense de la Côte d’Ivoire et du ministre des Affaires étrangères togolais. De fait, Alassane Ouattara a préféré la diplomatie pour régler ce problème. Selon le média français Le Monde, le président ivoirien n’a jamais voulu franchir le pas de la confrontation, ni même des représailles.

« En signe de réconciliation, ce dernier a même appelé le colonel Goïta le 24 décembre 2022 pour lui proposer une visite officielle en Côte d’Ivoire. Un voyage encore très hypothétique tant le chef de la transition au Mali évite les déplacements à l’étranger depuis son premier coup d’Etat, en août 2020 », a fait savoir Le Monde.

Notons par ailleurs que dans son discours à la cérémonie d’accueil des soldats, le Chef de l’Etat a loué les vertus de la diplomatie, une voie qui a permis d’aboutir à ce dénouement heureux. Il ne pouvait pas en être autrement, selon lui, car le Mali est un pays frère et ami. Il s’est félicité du retour de nos soldats ainsi que de la mobilisation de la Nation pour cette cause. Il a en outre, a exprimé son souhait ardent de voir le Mali, un pays frère, retrouver la paix et arriver à combattre le terrorisme et l’insécurité pour organiser des élections démocratiques et constitutionnelles dès l’année prochaine, comme arrêté d’un commun accord entre les Autorités maliennes et la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

Prince Beganssou

 

Source: afriksoir

 

Vous allez aimer lire ces articles

Mahamoudou Savadogo : « La Guinée pourrait servir d’ouverture vers la mer pour le Burkina et le Mali »

Multiplication des retraits des troupes de pays contributeurs à la MINUSMA El Ghassim Wane rappelle l’urgence que « Ces personnes doivent être remplacés au plus vite »

SÉCURISATION DES PERSONNES ET DE LEURS BIENS: LA PLATEFORME DES MOUVEMENTS DU 14 JUIN 2014 MOBILISE SES TROUPES À DJEBBOCK

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct