Soldats prisonniers au Mali : « soutien total » de la France à la Côte d’Ivoire

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin a affirmé mardi, lors d’une visite à Abidjan, que le soutien de Paris aux autorités ivoiriennes est “total” concernant les 46 soldats de ce pays emprisonnés au Mali depuis début juillet.

“Notre soutien est total auprès du gouvernement de la Côte d’Ivoire pour ces soldats qui sont aujourd’hui emprisonnés”, a déclaré M. Darmanin à l’issue d’une rencontre avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

La question des 46 soldats accusés par Bamako d’être des “mercenaires” nourrit une vive querelle diplomatique entre la Côte d’Ivoire et le Mali.

Abidjan assure qu’ils devaient participer à la sécurité du contingent allemand des Casques bleus au Mali, et réclame, comme l’ONU, leur libération immédiate.

Lors de sa visite, le ministre français s’est aussi rendu à l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT) de Jacqueville, près d’Abidjan.

“La France et la Côte d’Ivoire sont très engagées dans la lutte contre le terrorisme. Nous devons continuer à aider évidemment, pour la stabilité de l’Afrique”, a-t-il dit.

M. Darmanin a également évoqué les possibilités d’aide de la France pour les “grands évènements sportifs”, rappelant que la Côte d’Ivoire organisera la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en janvier 2024.

Il devait notamment s’entretenir dans l’après-midi avec son homologue ivoirien Vagondo Diomandé et quittera Abidjan dans la soirée.

Vous allez aimer lire ces articles

ATTAQUE CONTRE UN CAR DE LA COMPAGNIE BANI TRANSPORT PRÈS DE KOLOKANI: L’INQUIÉTANTE MONTÉE EN PUISSANCE DU TERRORISME SUR LES AXES ROUTIERS

MULTIPLICATION DES ENLEVEMENTS ET DISPARITIONS D’ADULTES: BAMAKO DEVENU AUSSI INQUIÉTANT QUE LE NORD MALI

Les jihadistes du Sahel font allégeance au « Calife » de l’Etat islamique

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct