Soumaila Cisse hospitalisé: Selon IBK il s’est blessé lui-même en fuyant les mutins de Kati

Le débat d’entre deux tours aura été riche en informations pour les oreilles attentives.soumaila cisse ibrahim boubacar keita second premier tour resultat presidentielle campagne adema pas urd rpm

Ibrahim Boubacar Keita(IBK) fut présenté par le camp Soumaila Cisse, son adversaire au second tour de la présidentielle malienne, comme l’homme des militaires putschistes de Kati et des leaders religieux. L’intéressé affirmait dans un précédent entretien que beaucoup auraient voulu avoir ces soutiens et qu’il ne compte pas “bouder ce plaisir. Dans cet autre entretien,IBK va encore un peu plus loin et porte l’estocade au fils de Nianfunke.

Lors du putsch du 22 mars 2012, la quasi totalité des homme politiques qui comptent ont été invités de gré ou de force à rencontrer le nouveau maître du Mali d’alors,Le capitaine Amadou Haya Sangogo devenu depuis ce mois-ci général de corps d’armée. Dans ces descentes musclées, le domicile du chef de l’union pour la république et la démocratie (URD) était bien en haut de la liste vu qu’il était grand favori à la présidentielle avortée du 30 avril 2012. Arrivé là et comme on pouvait s’y entendre les versions divergent selon les camps: Soumaila Cisse affirme au’il a été molesté par les mutins, les mutins affirmèrent qu’il n’en fut rien et que Cisse s’est blessé lui-même en courant et en sautant d’un mur de plusieurs mètres.
De source officieuse, Bamada fut informé que les mutins ont fait deux descentes infructueuses au domicile de Cisse qui était alors absent et à la troisième, ce dernier aurait été informé par des proches que les mutins ne cherchent nullement à l’arrêter mais à le liquider froidement comme Hamed Diane Semega qui affirma aussi avoir fui le pays après avoir été prévenu qu’on chercherait à l’abattre(Vidéo ici ). Chose que Cisse,à tort ou à raison, semble avoir crû et aurait donc décidé de fuir le mur d’enceinte de sa résidence et se serait laissé tombé et aurait été incapable de bouger d’en bas (A noter qu’il avait 62 ans lors des faits). D’emblée il fut évacué à l’hopital et par la suite il décida de se faire soigner en France,la junte réticente au début finit par lui octoyer le sésame de quitter le pays pour des oins qui prendront plusieurs semaines à Paris

Et IBK semble épousé la version ,plus plausible, des mutins qui affirment n’avoir pas touché Cisse en affirmant que lui IBK,non seulement il est proche des militaires mais il ne fuira pas l’ombre des militaires au point de se blessé lui-même avec un sourire narquois aux lèvres.

Est-ce pour éviter les foudres du général Sanogo, accusé de tortures et de disparitions forcées par Human Right Watch ? A  noter que 17 béret rouge arrêtés sont toujours portés disparus et vu certaines vidéos qui en montraient qui étaient traînés sur leur ventres comme des sacs de patates au camp de Kati suite au contre-coup d’Etat échoué,on ne peut qu’être pessimiste sur leur sort.

Ou pour conclure en humour, est-ce pour nous dire qu’un ceinture noir deuxième dan de Karaté ne fuira pas de jeunes à peine pubères surexcités par leur toute nouvelle puissance ?

Source: Rédaction Bamada à Bamako.

 

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: « Takuba » victime collatérale de la défiance de la junte envers la France

Sahel : la junte malienne réussit à fissurer la Force «Takuba»

Opération « Takuba» : le Danemark retire ses forces spéciales, à la demande des autorités de transition

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct