Toloba sur la lutte contre le terrorisme : « La dynamique actuelle est très bonne… »

Dans une courte vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le chef d’état-major général du groupe  d’autodéfense  Dana Ambassagou, Youssouf Toloba a apprécié la dynamique actuelle des Forces Armées Maliennes (FAMa) dans la lutte contre le terrorisme. Une occasion pour lui d’exhorter les Jihadistes repentis à venir se déclarer pour être épargnés de la  foudre des FAMa et alliés. Pour ceux qui ne peuvent pas se déclarer auprès des Dozos, Youssouf Toloba les  invite d’aller voir les FAMa ou Sékou Boly.

L’élan actuel de la lutte contre le terrorisme ne laissera visiblement aucune chance  aux  terroristes et leurs complices sur l’ensemble du territoire national du Mali. C’est ce qu’a souligné le chef d’état-major général de la milice d’auto défense, Dana Ambassagou, Youssouf Toloba dans une courte vidéo publiée récemment  sur les réseaux sociaux. Dans cette sortie, Toloba invite les FAMa  à continuer sans relâche et sans état d’âme avec cette dynamique qu’elles ont adopté contre les terroristes. « La dynamique actuelle est très bonne de Niono à Mondoro » s’est-t-il réjoui tout en soulignant que la période hivernale qui a fortement réduit la mobilité des groupes armés, est une meilleure occasion de se réorganiser pour mieux faire face aux défis de demain. Ce qui est sûre, le chef de Dana Ambassagou a déclaré  sans ambigüité que cette histoire du terrorisme prendra complètement fin au Mali dans un future proche, jusqu’à tomber dans l’oubliette d’ailleurs. Car, rassure-t-il qu’en plus des FAMa, les Dozos combattront jusqu’au dernier terroriste.

Une occasion pour lui, de lancer un message clair  à ceux qui sont entrain de signer des accords ‘’insensés ‘’avec les terroristes et par conséquent les héberger chez eux. «  J’ai dit à tout le monde de ne pas aux Jihadistes, de ne pas signer des accords avec eux . Les conséquences sont que le jour où l’armée va venir les chercher, on vous traitera de la même façon que les terroristes et personne n’aura le droit de se plaindre» a-t- il indiqué avant de mettre l’accent que même si l’armée nationale acceptait d’épargner les complices, les Dozo ne le feront  pas. « De la même manière qu’on combat les Jihadistes, on va vous combattre autant » a-t-il insisté le chef Dozo avant d’appeler ceux qui ont arrêté ou qui veulent arrête de collaborer avec les Jihadistes de venir  se faire déclarer pendant qu’il  est temps pour échapper au châtiment réservé aux terroristes.

Par ailleurs, le chef d’état-major de Dana Ambassagou  a souligné aussi qu’ils connaissent individuellement tous ceux qui sont en train de dénigrer les actions des FAMa où des Dozo sur le terrain. A ses dires, ce sont ceux-là même qui plaident toujours pour la levée des Check-points des Dozo sur certains axes très dangereux  au pays Dogon. Pour finir, il dira que personne ne sera épargné tant qu’il détient une arme en main.

Sur ce point, il souligne que de deux choses c’est l’une. Soit on est avec l’armée, soit on est contre l’armée. « Quand tu détiens  une arme, tu es soit de l’armée, des dozo ou tu es un Jihadiste »  a-t-il rappelé en soulignant que l’armée et les dozo combattent contre un seul ennemi.

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

Vous allez aimer lire ces articles

Mali/ONU : De New York à Moscou, dans le huis clos des négociations sur l’avenir de la Minusma

Session du Comité de Défense de la Défense Nationale: rencontre du Président de la Transition avec les Chefs d’Etats-Majors et Directeurs de services des Armées

Terrorisme en Afrique : « Il y a une relation entre l’activité terroriste et l’exploitation illégale des matières rares »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct