Troubles au GMS 1 mort, 1 blessé, 16 interpellations dont 3 femmes : Siméon Keïta trouve refuge chez le Capitaine Sanogo

Suite à une opération de désarmement conjointement menée par des militaires et  gendarmes samedi dernier au Groupement Mobile de Sécurité, le secrétaire général de la section syndicale de la Police, le sergent-chef Siméon Keïta a trouvé refuge à Kati auprès des ex-putschistes. Son adjoint M. Sirima Fané a eu moins de chance. Il a été arrêté  ainsi que 15 autres personnes  dont trois femmes. Une perquisition au domicile de certains policiers rebelles  a permis de retrouver des armes de guerre…

police policier maliens

C’est tôt le matin du samedi 06 avril  qu’une équipe  d’intervention composée de gendarmes et de militaires a entamé l’opération de désarmement au Groupement Mobile de Sécurité où deux factions rivales de la police  se tiraient dessus. Il s’agit du groupe pro-putschiste lourdement armé et dirigé par sergent-chef Siméon Keïta dont la promotion à titre exceptionnelle a suscité bien d’amertume dans le camp d’en face.

L’intervention du samedi dernier, faut-il le rappeler,  est consécutive à des troubles du jeudi 04 avril ayant contraint les populations riveraines de N’tomikorobougou à entamer une marche de protestation sur le GMS. Les échanges de tirs ont en effet suscité de violentes réactions au sein de la population poussant certains habitants à proférer des menaces de représailles contre les policiers concernés.

Suite à cette marche,  le ministre de la sécurité intérieure a invité les deux parties au calme. C’est sur cette note que militaires et gendarmes, sur ordre de la hiérarchie, ont fait une descente sur les lieux.

C’est par une rafale de mitraillette que le camp Siméon Keïta a répondu   à la sommation. Tirs à l’origine de la mort d’un militaire. Un autre policier, favorable à l’opération de désarmement  a été atteint à la cuisse.

Après deux heures d’échanges inamicaux, les syndicalistes ont pu être désarmés. Dans la panique, certains ont tenté d’escalader le mur pour échapper. Sans succès pour la plupart d’entre eux au contraire du secrétaire général M. Siméon Keïta. Il nous revient que ce dernier a pu s’éclipser pour rejoindre ses amis, ex-putschistes à Kati.

Son adjoint, Siriman Fané ainsi que 15 autres personnes ont eu moins de chance. Parmi les interpellés, on dénombre au moins  03 femmes.   Ils ont bénéficié, pour la plupart, d’une promotion à titre exceptionnelle au mois d’Octobre 2012 (voir liste)…  Une perquisition effectuée chez certains d’entre eux le même jour (samedi) a permis de retrouver des armes de guerre et des munitions.

Rappelons à propos que suite aux événements de mars 2012 et mois suivants, l’armurerie de la police a été pillée et les armes emportées. Toutes choses ayant permis aux policiers de stopper la marche des bérets-rouges sur Kati. Un geste qui leur vaudra la reconnaissance du capitaine Sanogo. D’où la naissance d’une longue amitié entre le  capitaine putschiste et le sergent-chef syndicaliste.

Mais les intransigeances et excès du second  semblent désormais avoir eu raison de la patience du premier. La promotion à titre exceptionnelle est indubitablement la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Le fameux décret signé par le président de la République a suscité d’importants remous au moment des faits et poussé les autorités de la transition à y sursoir à son exécution. Mais il a été récemment validé et suivi d’effet dans la mesure où les heureux récipiendaires ont commencé à prendre  cours à  l’Ecole Nationale de la Police.

Après le syndicat national des Commissaires, ce fut le tour du « Mouvement pour le Renouveau de la Police » également  appelé M.O – GMS de protester non seulement contre les nominations spéciales, mais aussi contre ce qu’ils qualifient de diktat des syndicalistes de la SPN du sergent-chef Siméon Keïta. Et comme si tout cela ne suffisait pas, l’ambassade de France, pour sa part, a tout simplement décidé se passer des services de cette police suite à de graves manquements à la courtoisie et à l’orthodoxie policière. Ca commençait vraiment à faire  désordre !

Tom

 Liste des récipiendaires de la promotion à titre exceptionnel 2012-2013

Elèves commissaires

1-Inspecteur Divisionnaire de Police : Boubacar Maiga

2- Inspecteur Principal: Boubacar Diarra

3-Inspecteur Principal: Souleymane TOURE

4- Inspecteur: Famakan Tounkara

5-Inspecteur Moussa :  Sangaré

6-Inspecteur Yaye : Toutane Diallo

7-Inspecteur: YAYA Coulibaly

8-Inspecteur: Elie DEMBELE

9-Inspecteur: Kassim COUMARE

10-Inspecteur: Sadio dit Konon TOMOTA

11-Inspecteur:  Amidou Togola

12-Adjudant-chef: Siméon KEITA

13-Adjudant:  Nouhoum DOUMBIA

14-Adjudant:  Soumaila Coulibaly

15-Adjudant:  Drissa SAMAKE

16-Adjudant:  Moussa K DEMBELE

17-Adjudant: Youba G TOURE

18-Adjudant: Mamoudou SANOGO

19-Sergent-chef:   Siriman FANE

20-Sergent-chef: Lamine SANOGO

21-Sergent-chef de Police: Moussé M’BAYE

22-Sergent : Mamadou Y DIARRA

23-Sergent : Yaya NIAMBELE

24-Sergent : Ibrahim S TOUNKARA

25-Adjudant:   Idrissa FOFANA

26-Sergent /chef : Ibrahima S KONARE

27-Inspecteur : Bakary MARIKO

Elèves inspecteurs

1-     Adjudant Moustapha Samaké

2-     Adjudant Boubacar Dogoré

3-     Moussa Bathily

4-     Sergent-chef Boubacar Sidibé

5-     Sergent-chef Broulaï S Traoré

6-     Sergent-chef Abdoul K Sylla

7-     Sergent-chef Tiècoro A Sangaré

8-     Sergent-chef Bréhima Kariba Diarra

9-     Sergent-chef Amadou    Diabaté

10-Sergent-chef Ousmane Fané

11-Sergent-chef  Souleymane Doukara

12- Sergent-chef Sory Sidibé

13-  Sergent-chef Michel Kamaté

14-Sergent-chef Aminata Keita

15-Sergent-chef Abdoulaye Doumbia

16 Sergent-chef Mamadou Togola

17- Sergent-chef Habib Touré

18- Sergent-chef Djibril Diallo

19-Sergent-chef Cheick Oumar Niakaté

20-Sergent-chef Soumaila Traoré

21-Sergent Karia Dembélé

22-Sergent Modibo Doumbia

23-Sergent Abdoulaye Samaké

24-Sergent Adama S Diarra

25-Sergent Baba D Keita

26-Sergent Mani V Diallo

27-Sergent Ibrahima Fofana

28-Sergent Moussé Boré

29-Sergent Oumar Coulibaly

30-Sergent Boubacar Aw

31-Sergent Idrissa F Konaté

32-Sergent Demba Diabaté

33-Sergent Abdoul Karim Sangaré

34-Sergent-chef Daouda S Diamoutènè

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: la médiation internationale pour l’accélération de la mise en œuvre de l’accord d’Alger

Mali : le convoi de l’armée française arrive à destination

Opération Barkhane : l’armée Française se prépare à quitter Tombouctou, après huit ans de présence

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct