Vol de bétails dans la région de Mopti: Près de 3000 têtes sont victimes chaque année

L’insécurité grandissante touche tous les secteurs, notamment l’élevage. Selon certaines sources, près de trois mille têtes de bétail en sont annuellement victimes dans la région de Mopti. À cet effet, la Minusma tient deux jours de rencontre entre autorités régionales, chefferies coutumières, agriculteurs et éleveurs pour faire face à la situation.  

 

L’insécurité grandissante fait quotidiennement des dégâts sur tous les plans qui concernent le développement de notre pays.En dehors des pertes en vies humaines, le vol de bétail est une réalité prégnante. Selon des informations de la Minusma, « près de trois mille têtes de bétail sont volées chaque année dans la région de Mopti. Face à ce phénomène, une conférence régionale sur le vol de bétails a été lancée mardi dans la Venise malienne. Une rencontre de deux jours soutenus par la Minusma qui réunit, autorités régionales, chefs coutumiers, agriculteurs et éleveurs de la région ». L’une des causes de la cherté de vie, principalement le prix de la viande, est liée à ce phénomène de l’insécurité qui menace le secteur de l’élevage et l’exportation des bétails dans son ensemble. Cette insécurité persiste malgré les efforts consentis par les forces armées maliennes et étrangères. En raison des actes d’assassinat, d’égorgement, d’enlèvements, des déplacements et autres, le vol des bétails a anéanti le ravitaillement en animaux domestiques et cela accentue la hausse des prix de la viande. Pour preuve, à travers des reportages, des vidéos et des images publiées ça et là, des commerçants, des éleveurs, des bouchers et des syndicats affirment le manque de cheptels à leur niveau, car, pour eux, l’insécurité a drastiquement réduit l’exportation des bétails. À cela s’ajoute l’alimentation des mêmes animaux, avec la conséquence de faire grimper les prix de la viande. En dehors du cas de Mopti, le nord et le reste du centre, sinon l’ensemble du pays seraient minés par le même problème. Il reste à espérer que l’action initiée par la Minusma aboutisse à une solution positive.

Lassana Sow  

Source : LE COMBAT

Vous allez aimer lire ces articles

Le Mali a reçu au moins quatre avions d’attaque légers L-39C Albatross, probablement livrés par la Russie

Front social: rififi argumentaire

Minusma-Barkhane: l’axe du terrorisme

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct