L’artisanat au Mali : Les acteurs à pied d’œuvre pour booster le secteur

La Ministre de la culture, de l’artisanat et du tourisme, Mme Kadiatou Konaré, a présidé, lundi 10 mai 2021, à la cité administrative de Bamako, la cérémonie d’ouverture des travaux de validation du document d’actualisation de l’Etude de Faisabilité du Programme Promotion et Valorisation de l’Artisanat au Mali (PPVA). Cette étude est pilotée par le département de la culture, de l’artisanat et du tourisme avec l’appui du Fonds de Développement Économique. Au cours de la cérémonie d’ouverture, Mme le ministre a mis l’accent sur le rôle majeur du secteur de l’artisanat dans la vie économique, sociale, culturelle au Mali.

Après l’allocution du consultant, Hammou Haïdara, et du directeur du Fonds de Développement Économique, Noury N’Dyne Sanogo, la Ministre de la culture, de l’artisanat et du tourisme, Mme Kadiatou Konaré, a évoqué le rôle majeur du secteur de l’artisanat dans la vie économique, sociale, culturelle au Mali. Avant d’ajouter qu’il est, de loin, l’un des principaux pourvoyeurs d’emplois et de revenus. Selon Mme Kadiatou Konaré, l’immense potentiel de ce secteur par rapport à la croissance économique et au développement social du Mali mérite d’être connu. «Le département a mis en œuvre, de 1998 à 2008, le Projet de Développement du Secteur de l’Artisanat (PDSA), financé par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD). Pour poursuivre la dynamique enclenchée par ledit projet, une étude de faisabilité, pour une seconde phase, dénommée «Programme Promotion et Valorisation de l’Artisanat au Mali », a été engagée en 2011. Malheureusement, la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre de cette seconde phase a été freinée par la crise multidimensionnelle de 2012. Mais au regard de l’évolution du contexte sécuritaire, économique et sociopolitique, nous avons jugé nécessaire d’actualiser ce projet. Une nouvelle étude a donc été réalisée, prenant en compte l’évolution du contexte économique, sécuritaire, politique et sanitaire que connaît notre pays depuis quelques années. Afin de finaliser l’étude et d’assurer son appropriation par les acteurs maliens, nous avons également jugé souhaitable d’engager une large concertation avec les départements et structures partenaires impliqués dans la gestion du secteur de l’artisanat ; concertation qui fait l’objet de notre réunion de travail de ce matin », a précisé la ministre Kadiatou Konaré. Au cours de cette séance, la ministre a exhorté les participants à émettre des critiques constructives pour aboutir à un document qui permettra d’assurer la mobilisation des ressources auprès des partenaires (UEMOA, la BOAD) toujours engagés pour relever le défi de l’artisanat.

  1. Sogodogo

 

Source: Le Républicain- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

MANUSCRITS ANCIENS AU MALI : L’UNESCO soutient un vaste programme de promotion de l’ONG SAVAMA-DCI

Le cinéma malien à l’honneur sur les bords de la Lagune Ebrié à Abidjan en Côte d’Ivoire

Ministère de la culture : Une soirée « Nuit de la Paix » se tiendra le 21 septembre prochain

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct