LUTTE CONTRE LA MIGRATION IRRÉGULIÈRE : LES ÉTUDIANTS DE L’ÉCOLE DE JOURNALISME SENSIBILISÉS SUR LES RISQUES

Ce jeudi 15 juillet 2021 a eu lieu à l’Ecole Supérieure de Journalisme et de la Communication à Darsalam,  une conférence de sensibilisation et d’information sur les risques et les dangers de la migration irrégulière et la promotion de la libre circulation dans l’espace de la CEDEAO. Elle était organisée dans le cadre de l’exécution du projet « projet d’information et de sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulière et de promotion de la libre circulation l’espace CEDEAO ».

Alassane Diakité, Directeur de l’école supérieure de journalisme et de la communication du Mali (ESJCM)  a d’abord souhaité la bienvenue a ses hôtes dans  son établissement.

En effet, il a souligné : « La présente rencontre est l’avancée  d’une collaboration dans l’intérêt de l’école de journalisme et les étudiants de l’école supérieure du Mali ». Ainsi a-t-il expliqué :« Les questions de migrations sont une brulante actualité. Il ne se passe de jour ou de semaine sans qu’il nous parvienne   l’écho des drames qui se déroulent sur les océans, notamment la méditerranée. Le rêve de beaucoup d’un avenir meilleur finit au fond de la mer. Mais la migration ce n’est pas que cela, la migration c’est l’aventure de millions d’hommes et de femmes qui se loge d’un à l’autre, d’une sous-région à l’autre à l’autre continent. Porteur donc, de rêve d’un bien être, cette migration moins partagée plus sécurisée est celle de la majorité en réalité. Les spécialistes qui disent que cette migration qui fait beaucoup de bruit ça concerne vingt à peu près vingt pour cent de migrants quatre-vingt pour cent se fait dans l’espace sud-sud ».

Selon Madame Touria Chaugdani, coordinatrice internationale du projet,    le projet a commencé en 2018 au Mali,   travaille sur tout  ce qui est  information et sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulière et la promotion sur la libre circulation dans l’espace de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest :  « Le projet implanté sur trois zones du Mali, à savoir le district de Bamako, la région de Sikasso et Kayes », a-t-elle déclaré.

A-t-elle ajouté « Nous sommes à une période de (…)

NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

DIASPORA : La 7è conférence du HCME Initialement annoncée pour les 6, 7 et 8 septembre prochain

Kayes : la migration irrégulière mobilise de nombreux jeunes

Présidence du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur : Habib Sylla sera-t-il candidat à sa propre succession ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct