Adéma-Pasj : Dramane Dembele, une véritable marionnette

Sorti bredouille de la présidentielle et abandonné à son triste sort par son parti originel, l’Adéma-Pasj, Dramane Dembéle n’a désormais ses yeux que pour pleurer en se rendant qu’il n’était utilisée comme une marionnette par certains ténors du parti.dramane dembele adema pasj  presidentielle candidat choix ibk alliance

La crise qui était latente et l’échec cuisant du candidat des Abeilles a été l’élément déclencheur de l’implosion du parti. Tous les observateurs avertis savaient que la Ruche allait connaître cette crise en son sein.

En propulsant le jeune Dramane Dembélé pour briguer la Magistrature suprême, on savait qu’il ne pouvait pas remporter la présidentielle  malgré la puissance de son parti, preuve qu’un homme tirait les ficelles et qu’il n’était qu’une marionnette au service de son mentor.

Nous ne sommes pas dupes. Tout avait été mis en œuvre pour fragiliser le Fdr considéré comme une force politique capable de faire basculer l’électorat  à l’avantage du candidat du regroupement,  qui arriverait au second tour.

Avant la proclamation des résultats du premier tour, que n’a-t-on pas entendu : «Nous appartenons à un regroupement politique et nous avons signé une plate-forme que nous défendons». Sentant la victoire ailleurs, Dra a changé subitement de langage, sur instruction de son mentor. Comme pour dire qu’en politique, il n’y a pas de morale. Le manque de morale en politique, nous l’avons, en tant qu’observateur, vu tout au long de cette campagne présidentielle 2013.Les achats de consciences, les changements de vestes, la corruption, le mensonge, le dénigrement et j’en passe.

Au sein de la Ruche, les coups  fourrés ne manquent et cela ne date pas d’aujourd’hui. En  2002, nous avons entendu, sur le terrain, des militants des Abeilles dirent : «Ne votez pas pour le candidat Adéma ; votez pour l’indépendant. Ce sont des consignes de la direction du parti».

Cette année encore, les mécontents de la désignation du jeune Dramane Dembélé ont fait une contre-campagne pour basculer l’électorat, au détriment du candidat investi qui, avant les élections, a visité toutes les sections. Pour ainsi dire, il avait eu l’aval de tous, sans savoir ce qui se tramait. Où est encore la morale !

Abandonné désormais par les siens, Dramane Dembélé a tenté de trouver refuge auprès d’Ibk. Certes, ce dernier vient d’être élu président de la République du Mali. Mais, acceptera-t-il que Dra participe «au partage du gâteau», avec au moins un poste ministériel ? Rien n’est moins sûr, surtout que selon nos sources, Ibk sera très rigoureux dans la formation de son gouvernement. Ce ne sera pas, nous apprend-on, un «gouvernement d’amis de grins». Dra risque donc de sortir bredouille au terme de cette présidentielle et ce ne serait que la suite logique du lancement de sa campagne qui s’était déroulée à Sikasso dans une cacophonie totale. Pauvre Dra !

 

 

Bara de DARA et E. BRUNO

Source: Notre Printemps

Vous allez aimer lire ces articles

Lettre à grand-père: Cher grand-père

TIK TOK : Un monde à part

Chicha : Le nouvel opium de la jeunesse malienne

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct