Compétition africaine des clubs / Le fiasco des représentants des clubs maliens

Ils étaient quatre clubs à prendre le départ sur les starting-blocks des compétions africaines et il ne reste plus qu’un seul représentant à savoir le Stade malien de Bamako. Désespoir et regret étaient les sentiments qui se lisaient sur le visage des supporters maliens au sortir du Stade Omnisports Modibo Keita.

Si les supporters nourrissaient beaucoup d’espoir sur les chances de nos représentants en compétition africaine cette année, surtout après les matches aller où ils avaient montré un bon visage, trois ont simplement déçu les supporters, dirigeants et sympathisants de notre sport roi, ce week-end-end. A commencer par les protégés de Sékou Maciré Sylla des Onze Créateurs de Niaréla qui après avoir livré un match héroïque en Tunisie face à l’Etoile Sportive du Sahel ont chuté à Bamako devant leurs supporters par le score de trois buts à deux, synonyme d’élimination de l’équipe de Niaréla. C’est une équipe métamorphosée  de Niaréla qu’on a vu sur les pelouses du stade omnisports Modibo Keita le vendredi 05 Avril 2013. Les poulains de Baye Ba ont peiné à retrouve leur football à cause de la canicule qui prévaut actuellement dans notre pays. En voulant jouer au plus malin, ils sont passés à côté de leur sujet.

Quant au surprenant vainqueur de la dame coupe du Mali, l’Union Sportive de Bougouni, après avoir lourdement chuté en Angola, elle a encore plié l’échine au Stade du 26 Mars. Une équipe de Bougouni qui participait à sa toute première joute africaine disait du coup au revoir à la compétition. Le seul à pouvoir se tirer d’affaire est la formation de Sotuba, une équipe Stadiste qui avait fait le plus dur à Ziguinchor face au Casa Sport local. Ils ont récidivés le samedi devant leur public en s’imposant deux buts à zéro, des buts de Morimakan Koita et d’Abdoulaye Sissoko. C’est la formation coachée par Pascal Janin qui a désormais la lourde tâche de représenter le championnat malien sur la scène africaine. Le Stade malien de Bamako affrontera les Camerounais du Coton Sport de Garoua. Comme contre les sénégalais du Casa Sport, ils doivent bien négocier le match aller au Cameroun. Les dirigeants stadistes ne doivent point lésiner sur les moyens afin d’atteindre cet objectif. Après la coupe CAF en 2009, la phase des poules de la plus prestigieuse des compétitions africaine, demeure un objectif majeur pour la formation du président Boukary Sidibé ‘’ Kolon’’. Et c’était année semble être la bonne. C’est l’élimination de l’équipe de Hèrèmakono par la modeste formation du Saint George d’Ethiopie qui a ébahi plus d’un. Les jeunes du Djoliba ont pourtant montré un bon visage au début de la rencontre en monopolisant le jeu en leur faveur. C’est suite à une action anodine du vétéran Janvier Abouta qui envoie un bolide dans la surface de réparation Ethiopienne  que Samba Diallo catapulte le ballon de la tête dans les filets adverse sous les vrombissements des supporters rouges qui avaient pris d’assaut les gradins du Stade Omnisports Modibo Keita. Après la pause, les Ethiopiens reviennent des vestiaires requinqués à bloc et parviennent à égaliser suite à un tâtonnement de la défense rouge dans sa surface de réparation. Un but éthiopien qui brisait les espoirs de qualification des milliers de supporters rouges. Les djolibistes se sont plus montrés par leur impuissance à transformer les multiples occasions ratées et ne peuvent en vouloir qu’à eux mêmes. Après une très bonne saison 2011-2012, l’équipe du nouveau président Boubacar Baba Diarra quitte la scène africaine. Les supporters du Djoliba voulaient la peau du coach Alou Badra Diallo. Mais ils doivent aussi savoir que c’est ce même coach qui les a amenés en finale de la coupe CAF l’année dernière et surtout au titre de champion du Mali.

Moussa Samba Diallo

Source: Lerepublicainmali

Vous allez aimer lire ces articles

TIK TOK : Un monde à part

Chicha : Le nouvel opium de la jeunesse malienne

Les Réseaux sociaux : Au cœur de l’exclusivité dans la diffusion des informations

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct