M. Tiébilé DRAME Ex-Candidat de l’Alliance pour la Renaissance : «Le 28 juillet 2013, il n’y aura pas une élection digne de ce nom au Mali»

Le candidat de l’Alliance Populaire pour la Renaissance Nationale, M. Tiébilé Dramé n’est plus candidat à l’élection présidentielle du 28 juillet 2013. A la faveur d’une conférence de presse tenue le mercredi dernier au siège du PARENA, M. Dramé a rappelé que le 7 juillet 2013 leur parti avait saisi la Cour Constitutionnelle pour demander l’annulation du décret de convocation du collège électoral pour la tenue de l’élection présidentielle prévue le 28 juillet 2013 car les conditions ne sont pas réunies pour la tenue d’une élection digne de ce nom. Il a affirmé que le 28 juillet 2013 il n’aura pas une élection digne de ce nom au Mali d’autant plus que les conditions ne sont pas réunies pour la tenue d’une élection libre, transparente, régulière et crédible sur toute l’étendue du territoire national. Il a déclaré que le PARENA a retiré la plainte le mardi 16 juillet 2013.tiebile drame negociation mnla azwad candidat election presidentielle report recour

 

Le conférencier estime le silence de la Cour pourtant compétente en matière  de contentieux relatif à l’organisation et à la tenue de l’élection  présidentielle  et devant la détermination des autorités à tenir cette élection malgré l’impréparation  manifeste. M. Dramé a annoncé à la presse nationale et internationale  qu’il a retirée sa candidature en accord avec son parti et ses alliés. M. Tiébilé Dramé a  mis l’accès sur l’impréparation de l’élection: «l’établissement des listes électorales dans la région de Kidal qui s’est faite en quelques heures dans la journée du 10 juillet de manière illégale est loin d’assurer le vote pourtant essentiel, des habitants de Kidal. Il a laissé croire que ce qui s’est passé à Kidal le 10 juillet n’a été qu’une mise en scène parce que la DGE avait exigé d’avoir les listes de Kidal au plus tard le 11 juillet faute de quoi elle ne pourra pas garantir la tenue de l’élection le 28 juillet. Pour l’ex-candidat le retour de l’Etat dans les Cercles  et Communes des régions du Nord, à Kidal en particulier est loin d’être effectif. Il a ajouté que les cartes NINA ne sont pas encore disponibles dans les Communes de la région de Kidal. Il poursuivra que la région de Kidal  ne votera pas pour cette élection cruciale  alors que l’Accord de Ouagadougou  était destiné à favoriser la tenue du scrutin présidentiel sur  tout le territoire national. Il a dénoncé que la carte NINA est l’unique document de vote mais qui ne contient pas le bureau de vote de l’électeur. Il a rappelé qu’à 12 jours du 28 juillet les cartes NINA n’ont pas été acheminées dans la plupart des camps de réfugiés dans les trois pays d’accueil ( Burkina Faso, Mauritanie et Niger) où au total, mois de 10% des 200.000 réfugiés ont été inscrits sur les listes. Il a affirmé que des milliers de déplacés s’interrogent encore s’ils pourront voter le 28 juillet, précisant  que dans 465 villages du Mali le nombre d’électeurs  potentiels varie entre 1 et 10. Tiébilé estime qu’ un processus électoral bâclé conduit dans l’autisme.
 

 

Par Khamaro    

Source: Le Progrès

Vous allez aimer lire ces articles

Souris « Messi » : Un prédateur dans nos maisons

Lettre à grand-père: Cher grand-père

TIK TOK : Un monde à part

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct