TIK TOK : Un monde à part

L’avènement des réseaux sociaux a été applaudi de tous, mais le revers de la médaille est leur utilisation surtout par les jeunes. Tik Tok, la nouvelle plateforme de divertissement, est devenue un monde à part où chacun y va pour jouer son rôle tel des acteurs et des spectateurs dans une pièce de théâtre.

Après les plateformes comme Viber, Facebook, WhatsApp, Twitter, Snap, etc., un autre bébé a vu le jour dans le monde du divertissement et qui attire plus de jeunes que ses autres frères avec des millions d’abonnés à son compte.

Ce réseau est devenu viral pour tout un chacun : que ce soit ceux qui l’utilisent pour leurs activités commerciales, le coaching, la prêche, la drague ou encore l’arnaque. Ce réseau est devenu un grand plus pour le digital marketing, car il y a plusieurs produits ou marques qui ont pu atteindre un grand nombre d’audience. Il a fait de certaines des stars.

Au début, Tik Tok offrait des vidéos drôles ce qui a en réalité attiré plus de gens. Sira Diarra fait partie des jeunes qui vont sur cette plateforme pour se divertir et se déstresser. « Je ne suis pas trop active sur les autres plateformes depuis l’avènement de Tik Tok. Avec elle je fais le plein d’énergie de mon moral à travers les vidéos des coaches de développement personnel et quelques fois des prêches pour booster le moral. Ce qui me plait le plus sur cette plateforme est qu’on a plusieurs choix », explique Mlle Diarra.

Si certains y vont pour se divertir ou mettre le moral au beau-fixe, d’autres y vont pour faire la promotion de leur produit, foulard, chaussures, perles de reins, salon de coiffure et couture. Sans oublier les chefs cuisiniers qui publient des recettes de mets délicieux. « Merci à l’inventeur de Tik Tok. Il a réussi à arracher aux filles le peu de pudeur qui leur restait. Avec Facebook, Instagram ou Snap elles avaient des limites. Mais, maintenant avec Tik Tok, les filles, surtout musulmanes, s’affichent dessus avec des fesses plaquées, des shorts, des seins en l’air. Aussi, merci aux filles de troquer leur pudeur pour la popularité sur les réseaux sociaux et d’avoir abandonné les tenues religieuses contre des pantalons indécents. Ce qui me fait mal, c’est le laisser aller de nos sœurs voilées qui sont passées de filles musulmanes pudiques aux super Go Sexy sur Tik Tok », s’indigne Amadou Bah, un jeune religieux.

Ce comportement indigne certains comme Massaran Diallo à ne pas aller sur la plateforme. « Même si j’y suis, j’évite de faire des vidéos. Beaucoup d’utilisateurs sont des fantômes. Ils ne publient point sur leur compte et ne font qu’aimer. Je suis parmi ces gens », explique-t-elle.

Oumou Fofana 

 

Source: Mali Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

Rapport annuel 2021 : Les activités du Médiateur de la République aux plans national et international

Dans sa réplique, l’Untm enseigne la leçon du syndicalisme au ministre du travail “La lettre du ministre Aoua Paul montre clairement qu’elle ignore tout du syndicalisme” “L’UNTM déplore chez Mme le ministre une totale incompréhension et une méconnaissance des principes et idéaux du syndicalisme”

Rebondissement dans l’affaire des 49 militaires ivoiriens : Ben le Cerveau et Sékou Tounkara deux soutiens de poids du régime appellent à leur libération

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct