8EME SESSION ORDINAIRE DU COMITE DE PILOTAGE DE PRIA- MALI : Des résultats palpables pour la première phase du projet !

L’inspection de l’élevage et de la pêche a abrité  le jeudi 25 février 2021 l’ouverture de la 8ème   session ordinaire du comité de pilotage du Projet renforcement  de la résilience contre l’insécurité alimentaire au Mali (PRIA Mali).

 

Présidée par Dr. Mahamadou Sylla, Président du comité de pilotage, qui représentait le ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche, la cérémonie d’ouverture a enregistré la présence des représentants des structures membres du Comité de pilotage et de certains observateurs.

Au cours de cette session, les participants devraient examiner, entre autres, l’état de mise en œuvre des recommandations de la 7ème session ; l’état d’exécution des activités et du rapport financier de 2020 ; le projet de programme et de budget prévisionnel 2021. Cette année est la septième et dernière année de mise en œuvre de la phase une de PRIA MALI, qui a des réalisations importantes à son actif. Il s’agit, entre autres, de la construction et la réception provisoire de 19 magasins de stockage de l’aliment bétail à Gao et Ménaka ; des travaux d’aménagement de 40 systèmes hydrauliques améliorés ; le démarrage effectif des travaux d’aménagement de 11 bas-fonds/PIV pour 720 hectares dans la région de Koulikoro.

Cette huitième session du comité de pilotage se tient après l’exécution du Programme Technique et Finance 2020, adopté le 02 mars 2020, et ouvrir  les voies pour une seconde phase du projet.

Dr Mahamadou Sylla a affirmé que la sécurité alimentaire et nutritionnelle, comme dimension de la souverainetéalimentaire, constitue la ligne directrice de la politique  de Développement Agricole du Mali (PDA). Il revient donc à l’Etat, dit-il, de définir et de mettre en œuvre une politique Agricole et alimentaire autonome, garantissant une agriculture durable basée sur les productions locales plus importantes.

PRIA Mali est le fruit du partenariat entre le gouvernement du Mali et la Banque Islamique de Développement (BID).

Bintou Diawara

Source : NORDSUD JOURNAL

Vous allez aimer lire ces articles

EDM-SA : Un déficit supérieur au budget de la défense

Direction du renseignement et des enquêtes douanières : Trois tonnes de résine de cannabis d’une valeur de près de 5 milliards FCFA saisies

Douanes Maliennes : Une équipe motivée, des recettes améliorées !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct