Crise Mali-Cedeao

Un appareil de type A400, immatriculé FRBAN de l’Armée française, a effectué mardi dernier (11 janvier 2022) un vol CTM2010 Abidjan-Gao dans le «non-respect des dispositions du NOTAM de suspension des vols entre les Etats membres de la CEDEAO et le Mali».

Cette violation a été signalée par une correspondance du Représentant de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) auprès de la République du Mali adressée au Directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile.

A quelle fin l’armée française a-t-elle violé les dispositions du NOTAM ? Selon nos informations, la Force Barkhane dont la base se trouve au Niger n’est pas concernée par la fermeture de l’espace aérien entre notre pays et ceux de l’espace Cédéao/Uémoa.

De toutes les manières, la vigilance est requise maintenant par rapport au contrôle de notre espace aérien puisque nos alliés d’hier sont capables de tout pour nous affaiblir !

Source: Le Matin

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : Les autorités de transition sollicitent 200 milliards de FCFA auprès des investisseurs du marché financier de l’UMOA

Vie chère: constat mitigé sur l’application des mesures annoncées par le gouvernement

Le Mali présent à la Conférence Ministérielle sur le Transport des pays en développement sans littoral !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct