DISCOURS DU DIRECTEUR GENERAL DES DOUANES A L’OCCASION DE L’INAUGURATION DU NOUVEAU SIEGE DE LA DIRECTION GENERALE DES DOUANES DU MALI SIS A SAMANKO II

⦁ Excellence, Monsieur le Président de la Transition, chef de l’État ;
⦁ Monsieur le Premier Ministre par intérim, Chef du Gouvernement ;
⦁ Honorable Président du Conseil National de la Transition ;
⦁ Messieurs les Chefs des Institutions de la République du Mali ;
⦁ Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;
⦁ Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances ;
⦁ Monsieur le Grand Chancelier des Ordres nationaux du Mali ;
⦁ Excellence, Messieurs les Ambassadeurs et Représentants d’organisations internationales résidents au Mali ;
⦁ Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d’Industries du Mali ;
⦁ Monsieur le Président du Conseil National du Patronat du Mali ;
⦁ Monsieur le Président de la Fédération des Commissionnaires et Transitaires Agrées en Douane du Mali ;
⦁ Monsieur le Président du Conseil Malien des Transporteurs Routiers ;
⦁ Monsieur le Président du Conseil Malien des Chargeurs ;
⦁ Monsieur le Gouverneur de la Région de Koulikoro ;
⦁ Monsieur le Maire de la Commune du Mandé ;
⦁ Autorités traditionnelles et légitimités coutumières de Samanko II ;
⦁ Monsieur le Directeur Général Adjoint ; Monsieur le Chef du Bureau d’Audit et de Contrôle Interne ; Messieurs les Directeurs et Chefs de services des Douanes ;
⦁ Monsieur le Secrétaire Général de la Section Syndicale des Douanes ;
⦁ Monsieur le Président de l’Association des Retraités en Douanes ;
⦁ Madame la Présidente de l’Association des Femmes douanières et Epouses de Douaniers ;
⦁ Monsieur le Président du Conseil d’Administration de la MUSDO ;
⦁ Honorables invités, en vos rangs, grades et fonctions, tout protocole observé ;
⦁ Mesdames et Messieurs.
Rendons grâce à DIEU, le tout Puissant, le Miséricordieux, Lui qui nous a permis d’être là tous réunis dans sa bienveillance, pour cet évènement heureux.
Ce jour est enfin arrivé pour l’inauguration de ce nouveau bâtiment qui accueille désormais la Direction Générale des Douanes.
Ce bâtiment est un véritable joyau architectural, spacieux et fonctionnel, à la dimension des attentes du pays à l’endroit de notre administration. Ceci implique l’engagement de tout le personnel à l’atteinte des objectifs, malgré les nombreux défis.
Excellence, Monsieur le Président de la Transition, Chef de l’État ;
Le destin a décidé de faire coïncider cette cérémonie d’inauguration avec les préparatifs de la commémoration du 22 septembre, date à laquelle, en 1960, le Président Modibo KEITA proclamait l’indépendance de la République Soudanaise qui dévient la République du Mali.
Aussi, une autre coïncidence heureuse, les Douanes commémorent les soixante-deux (62) ans de leur existence.
En effet, ce grand service de souveraineté de l’Etat a été créé le 27 septembre 1960 soit cinq (05) jours après l’indépendance de notre pays.
Excellence, Monsieur le Président de la Transition, Chef de l’État ;
Les douanes maliennes, en clin d’œil, c’est :
⦁ près de 1 736 agents, toutes catégories confondues avec 77% de personnel masculin et 23% de féminin ;
⦁ 7.400 km de frontières avec sept (7) pays ;
⦁ une Direction générale ;
⦁ quatre (04) services en staff ;
⦁ sept (07) directions en ligne ;
⦁ des bureaux et des postes de douanes ;
⦁ des brigades mobiles d’intervention ;
⦁ trois (03) représentations aux ports africains de déchargement (Dakar, Abidjan et Conakry) ;
⦁ des procédures informatisées à 90%.
Excellence, Monsieur le Président de la Transition, Chef de l’État ;
Pour votre présence ici, les Douanes maliennes vous disent merci.
Ces remerciements s’adressent aussi à tous ceux qui ont pris de leur temps pour partager ce jour, notre joie, notre bonheur de jouir d’un cadre de travail sain et opérationnel, et d’avoir ainsi rehaussé de leur présence cette cérémonie d’inauguration qui sera marquée d’une pierre blanche dans l’histoire de notre Administration.
En effet, Monsieur le Président, les douanes maliennes, en recevant ce joyau, oublient de façon définitive, l’indignation, l’humiliation subies suite à leur expulsion des bâtiments abritant les services centraux de la Direction générale, au centre-ville de Bamako.
Excellence, Monsieur le Président de la Transition, Chef de l’État ;
Votre vision, les orientations stratégiques données au Gouvernement de la transition, sont répercutées au niveau des douanes par trois orientations données par Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances que sont :
⦁ la mobilisation des recettes fiscales et douanières ;
⦁ la lutte contre la fraude et les trafics illicites ;
⦁ la mise en œuvre des reformes.
Au titre des recettes douanières, malgré un contexte difficile marqué par l’insécurité grandissante, la crise de la pandémie du Covid19, le service est resté mobilisé jusqu’à minuit en décembre 2021, pour réaliser le niveau de : 657,880 milliards F CFA sur des prévisions annuelles de 656,250 milliards F CFA, soit un taux de 100,24%.
En matière de lutte contre les trafics illicites et la fraude, des saisies spectaculaires ont été réalisées par les services en 2021 et 2022 :
⦁ 437 kgs d’or ;
⦁ 873 954 Dollars ;
⦁ 991 510 Euros ;
⦁ 30 000 000 F CFA de faux billets ;
⦁ 2T 633 kgs de chanvre indien ;
⦁ 7 499 munitions de guerre ;
⦁ 30 unités de détonateurs ;
⦁ 6 202 unités d’explosifs ;
⦁ 20 T de produits précurseurs ;
⦁ 03 armes de guerres ;
⦁ 57 T 964 kgs de viandes avariées remises au service de zoo de Bamako;
⦁ 76 759 374 comprimés de faux médicaments ;
⦁ 159,5 Kgs de cocaïne.
En ce qui concerne les reformes, sur vingt-deux (22) reformes programmées, une dizaine est mise ou en phase d’être mise en œuvre dont des reformes phares qui portent sur le Code des douanes et les textes organisationnels, sur la gestion des risques avec le module ASYVAL et la sélectivité dynamique des contrôles, le Centre d’Expertise Technique (CET), la Gestion Prévisionnelle, des Emplois, des Effectifs et des Compétences (GPEEC), le programme anti-corruption en douane, le contrôle des importations de téléphones portables, le marquage et la coloration des produits pétroliers exonérés.
Excellence, Monsieur le Président de la Transition ;
Messieurs les membres du Gouvernement ;
Monsieur le Ministre de l’Économie et des Finances ;
Ce sont là, succinctement, quelques réalisations et réformes qui n’ont été possibles qu’avec l’accompagnement de Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances. C’est le lieu pour les douanes maliennes de le remercier pour son accompagnement et son leadership.
Qu’il s’agisse de la mobilisation des recettes, de la lutte contre la fraude et de la mise en œuvre des réformes, c’est une œuvre commune à mettre à l’actif des femmes et des hommes qui animent ce corps.
Excellence, Monsieur le Président ;
Mesdames et Messieurs ;
Cependant, cette lancée fulgurante des douanes en 2021 sur les trois fronts a été ralentie par deux crises majeures avec des impacts divers au cordon douanier en 2022 : il s’agit de l’embargo des pays de la CEDEAO et la crise entre la Russie et l’Ukraine.
Ainsi, de janvier à aout 2022, suite à ces crises, et en raison des mesures de soutien aux consommateurs décidées par le Gouvernement à la suite de la flambée des prix des denrées de première nécessité et des produits pétroliers, les douanes ont enregistré une perte globale de recettes de 132,1 milliards de F CFA avec :
– 2, 7 milliards de F CFA sur le sucre ;
– 9, 8 milliards de F CFA sur le riz ;
– 0,9 milliards de F CFA sur les huiles alimentaires ;
– 3,3 milliards de F CFA sur les graines de coton ;
– 115,4 milliards de F CFA sur les produits pétroliers.
L’opinion comprendra que ce manque à gagner de 132,1 milliards au cordon douanier représente l’effort que l’Etat a consenti à nous consommateurs maliens pendant 8 mois.
Excellence, Monsieur le Président de la Transition, Chef de l’État ;
Honorables invités ;
Mesdames et Messieurs ;
Les Douanes ont poussé leur engagement au-delà de nos frontières en organisant, suite aux instructions reçues de Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances, la troisième bilatérale entre les Administrations des douanes du Mali et de la Guinée à Bamako. Quelques mois seulement après nos assises, plus de la moitié des recommandations sont déjà mises en œuvre.
On peut citer entre autres :
⦁ l’opérationnalisation de la Représentation des Douanes maliennes au Port Autonome de Conakry;
⦁ la suppression des postes de contrôle non nécessaires sur tout le corridor ;
⦁ l’ouverture de nouveaux bureaux frontaliers du côté du Mali sur toute la frontière commune avec la Guinée ;
⦁ la mise en place de groupes de travail sur l’informatisation du transit (SIGMAT)
⦁ l’ouverture 24H/24 du Port de Conakry, suite aux instructions de son Excellence, le Président de la Transition guinéenne, le Colonel Mamady Doumbouya ;
⦁ l’ouverture 24H/24 des deux bureaux de Kourémalé Mali et Guinée suite aux instructions des deux Directeurs généraux ;
⦁ la transmission entre les deux administrations des données sur la fraude et la contrebande.
Par ailleurs, des perspectives heureuses sont attendues dans les relations bilatérales douanières avec nos homologues de l’Algérie et de la Mauritanie. Dans les mois à venir, des rencontres bilatérales nous permettrons de donner un coup d’accélérateur à la coopération douanière avec ces pays, au grand profit de nos opérateurs économiques.
Excellence, Monsieur le Président de la Transition, Chef de l’État ;
Mesdames et Messieurs ;
L’inauguration d’un nouveau siège, pensé et dédié à la Direction Générale des Douanes, le premier dans l’histoire de notre Administration, est vécue comme un moment de jubilation mais aussi une opportunité pour rendre un hommage appuyé aux autorités de la transition pour leur vision.
La structure réalisée comporte cinq (05) niveaux (R+4) et cent quarante-sept (147) bureaux, deux salles de conférence, deux (02) ascenseurs, une (01) salle multimédia, deux (02) escaliers de secours, une salle d’archives et un (01) réfectoire pour cent (100) convives situé sur la terrasse supérieure.
En termes de symboles, en face de cet imposant immeuble, le visiteur attentif observera avec respect le monument aux morts et le mat de drapeau national.
Dans les détails, cet immeuble abritera les bureaux du Directeur Général des Douanes et de son adjoint, les quatre (04) services en staff auprès du Directeur Général des Douanes, cinq (05) des sept (7) directions centrales de la Douane, le service de sécurité et le service d’entretien.
L’immeuble est approvisionné en eau courante par un forage équipé de matériels solaires, l’électricité est fournie par un groupe électrogène de 400 KVA en plus de la connexion au réseau EDM.
Excellence, Monsieur le Président de la Transition, Chef de l’État ;
Au nom de l’ensemble du personnel douanier, nous vous disons encore merci pour ce joyau architectural. Merci surtout pour avoir initié et rendu possible la reconnaissance de la nation aux agents des douanes méritants dont certains sont allés au sacrifice ultime, par l’adoption du décret portant médaille d’honneur des Douanes.
Arrachés à notre affection, ces martyrs sont morts dans des circonstances différentes, soit :
– parce qu’ils portaient les symboles de la nation ;
– mort dans un véhicule de patrouille à Banamba les armes à la main après avoir neutralisé près de six terroristes ;
– surpris au Bureau, au poste de contrôle ;
– lâchement assassinés dans leur rares moments de repos ;
– fauchés lors des missions commandées à Tombouctou, Sienso, Ouelessebougou, Hombori, Koutiala.
Ces martyrs sont partis pour que le flambeau du Mali reste tenu par leurs collègues. Un soldat qui tombe est remplacé par un autre.
Excellence, Monsieur le Président de la Transition, Chef de l’État ;
Monsieur le Premier Ministre ;
Monsieur le Ministre de l’Économie et des Finances ;
Mesdames et Messieurs ;
Que dire encore après cette marque de reconnaissance et d’espoir ?
Si ce n’est MERCI.
En retour, à travers ma modeste personne, le collectif des douanes du Mali, prend l’engagement d’être à la hauteur des attentes au regard des objectifs assignés à notre administration.
Je vous remercie de votre aimable attention.
Qu’Allah bénisse le Mali !
Source : DIRECTION GENERALE DES DOUANES

Vous allez aimer lire ces articles

Plan d’action d’apex pour 2022-2025 : le mali entend favoriser ses exportations à travers la SNDEX

Côte d’Ivoire, Congo, Sénégal : comment les États réagissent à la menace d’une grève du ciel

Togo : Faure Gnassingbé prend 10 nouvelles mesures pour lutter contre la vie chère

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct