DOUANES MALIENNES : LA DIRECTION GÉNÉRALE MET LE TURBO !

A situation exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles.  Le Directeur général des Douanes maliennes, l’Inspecteur général Mahamet Doucara, sans nul doute  a bien compris cela, pour justifier la prise d’une mesure spéciale intervenue avant-hier.

 

Opportune la décision l’est à plusieurs égards quoi qu’en puissent penser certains. La faible mobilisation des recettes liée au contexte difficile pour les pays peut tout à fait justifier la prise d’une mesure spéciale pour renflouer les caisses doit reconnaître tout malien devant l’évidence dans un pays comme le nôtre. La décision prise par le Directeur général des Douanes l’Inspecteur Général Mahamet DOUCARA, s’inscrit elle aussi parfaitement dans une logique d’atteinte des objectifs en termes de mobilisations de ressources pour renflouer les caisses de l’Etat.  Ceci peut se comprendre à un moment très particulier pour le Mali, engagé dans un processus de Transition et confronté depuis quelques temps à un mouvement de colère  au niveau de certains secteurs qui constituent un maillon essentiel dans le dispositif d’alimentation de l’économie.

C’est une réalité au Mali que depuis quelques jours la grogne se fait sentir dans le secteur des Transports.  Le transport inter-états, ce n’est un secret pour personne, participe positivement dans le développement de l’économie nationale.

Le volume des recettes perçues au niveau des cordons douaniers se chiffre en termes de milliards de Francs.  A travers le message de la note technique du DG des Douanes  au chef de Bureau de contrôle interne ; Directeurs centraux ; directeurs régionaux ; chefs de bureaux spécialisés, chefs de bureaux et chefs de Brigade et de postes, le Directeur général,  l’Inspecteur général Mahamet Doucara a instruit l’ouverture des bureaux,  le samedi 27 février 2021.

La mesure du chef des gabelous s’inscrit dans une logique d’atteindre des objectifs économiques clairs,  perceptibles à travers les recouvrements liés à la perception des taxes douanières.

La décision, même si elle n’était pas attendue par certains actuellement, s’inscrit dans la perspective d’une amélioration du niveau des émissions comme cela ressort clairement dans le contenu du message du Directeur général aux agents des services cités.

A travers la mesure dont l’application est attendue dans les heures à venir,  on est en droit d’affirmer que le Directeur général des Douanes, l’Inspecteur général Mahamet Doucara veut inventer la roue pour parer à certaines situations peu enviables pour le Mali. Une idée géniale à partir de laquelle les services des Douanes pourraient récolter des ressources bien utiles en ces temps de disette pour les nouvelles autorités.  Ainsi la Direction générale des Douanes tente de jouer sa partition pour accompagner la Transition face aux attentes légitimes des populations.  L’apport des services des Douanes est incommensurable dans l’économie pour qu’ils soient considérés parmi l’un des plus grands pourvoyeurs de recettes dans le dispositif de la construction budgétaire.

LAYA DIARRA

Source : Le Soir De Bamako

Vous allez aimer lire ces articles

Direction du renseignement et des enquêtes douanières : Trois tonnes de résine de cannabis d’une valeur de près de 5 milliards FCFA saisies

Douanes Maliennes : Une équipe motivée, des recettes améliorées !

ATTRIBUTION DE PERMIS DE RECHERCHES A « LITTLE BIG MINING » A MENANKOTO AU DETRIMENT DE B2 GOLD : SOUPÇONS DE « FAVORITISME ET DE MAGOUILLE

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct