Douanes Maliennes : Une équipe motivée, des recettes améliorées !

Le record de recettes est battu mois après mois par les gabelous maliens. D’un peu plus de 54 milliards en mars dernier, les recettes, pour le mois d’avril, se chiffrent à plus de 58 milliards de Fcfa). Le bon choix des collaborateurs directs, l’esprit de camaraderie, le climat social apaisé et le bon management du directeur général Mahamet Doucara semblent être les clefs de la performance.

On peut parler de baraka qui habite les douanes maliennes car, malgré une conjoncture très difficile due à l’insécurité et à la crise sanitaire de coronavirus, elles continuent d’engranger les succès en termes de mobilisation de recettes pour le Trésor public.

Ainsi, depuis janvier 2021, les soldats de l’économie nationale, plus que jamais déterminés sous le leadership de l’Inspecteur général Mahamet Doucara (leur directeur général), alignent les performances.

Le record de plus de 54,1 milliards de recettes en mars vient d’être pulvérisé par celui d’avril 2021 avec 58 milliards de Fcfa (Emission) récoltés, dont 12 milliards de Fcfa au niveau des produits pétroliers et le reste (soit 46 milliards de Fcfa) au titre des produits non pétroliers.

Or, selon un récent rapport de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (Cnuced), le monde fait face à une crise de conteneurs qui affecte le commerce international.

Pays sans littoral, le Mali risque d’en pâtir plus que les autres parce qu’il est un grand consommateur de produits manufacturés, qui se font de plus en plus rares sur le marché. Qui plus est, cette rareté, voire cette absence d’échanges est synonyme de manque à gagner pour les douanes et donc pour le budget d’Etat.

Cette situation, qui perdure depuis le début de l’année, n’est pas près de s’estomper, avertissent divers analystes. Mais, visiblement, il en faut plus pour doucher l’ardeur au travail du directeur général Mahamet Doucara et ses hommes. En appliquant à la lettre la politique de l’homme qu’il faut à la place qu’il faut et en faisant preuve d’imagination, ils sont en train de prouver qu’avec la volonté on peut déplacer des montagnes.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Alousséni Sanou, ne s’y est pas trompé, en décernant le 2 mars 2021 un satisfecit à la Direction générale des douanes pour ses performances en 2020.

En la circonstance, les mots contenus dans sa lettre de félicitations se passent de tout commentaire : “Dans le cadre de la réalisation des objectifs quantifiés de recettes au titre de l’année 2020, l’administration des douanes a mobilisé 576,476 milliards Fcfa au profit du budget de l’Etat.

Par rapport aux prévisions de recettes assignées à la Direction générale des douanes, dans le cadre de la loi de Finances rectificative 2020 fixées à 567 milliards Fcfa, le taux de réalisation a été de 102,20 %.

A ce titre, je vous adresse mes félicitations et encouragements. Ces félicitations vont également à l’ensemble du personnel de l’administration des douanes”, a souligné le ministre Alousséni Sanou. Cette performance, a souligné le ministre de l’Economie et des Finances, est la résultante des efforts conjugués de tous.

Des initiatives salutaires

Comme pour confirmer le bon climat social à la douane, l’Association des femmes douanières et épouses de douaniers a, à son tour, décerné un trophée intitulé “Tableau du mérite” au directeur général des douanes, l’inspecteur général Mahamet Doucara.

Il s’agissait, selon la présidente de cette Association, Mme Sidibé Awa Ibrahim Doumbia, de récompenser le mérite d’un homme engagé et déterminé pour l’amélioration des conditions de travail des douaniers et l’atteinte des objectifs de recettes douanières.

“La récompense du mérite doit se faire du vivant du récipiendaire. Et aussi que cela se fasse au moment où la personne est en activité. On ne peut pas attendre que nos méritants soient récompensés après leur mort. Cette initiative de décerner un Tableau de mérite au directeur général Mahamet Doucara a été évidemment prise par l’ensemble des membres du bureau de notre association. Je dis félicitations et bravo au directeur général !”, a déclaré Mme Sidibé Awa Ibrahim Doumbia, avec beaucoup d’émotion. Preuve d’une dédicace réelle au travail bien fait.

Parallèlement à la quête de meilleures conditions de travail et de vie pour l’ensemble de ses collaborateurs, l’équipe dirigée par Mahamet Doucara rassure ses partenaires.

Aussi, le 4 mars courant, elle a décerné le trophée de “Meilleur partenaire 2020” de la douane à la Société nationale de tabacs et allumettes du Mali (Sonatam). Le directeur général de cette entreprise citoyenne, Youssouf Traoré, a reçu la distinction honorifique des mains du directeur général des douanes, Mahamet Doucara, lors d’une cérémonie, qui s’est déroulée dans la salle de réunion de la Direction générale des douanes, en présence de plusieurs invités de marque. Ce faisant, la douane crée une saine émulation entre les entreprises, invitées à compétir sainement.

Des raisons suffisantes pour soutenir la Direction dans ses choix, encourager ses initiatives… en vue d’autres succès éclatants.

El Hadj A.B. HAIDARA

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

​Sahel-Barkhane : le général Michon prendra service en juillet 2021

Mali : 4,5 euros le kg–> 3 000 fcfa

Les chambres consulaires reçus à la Primature

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct