Le Ministre de l’Agriculture Moulaye Ahmed Boubacar a effectué une visite de terrain le mercredi 25 juin dans les structures de la Filiale CMDT Centre. Il était accompagné par le PDG de la CMDT, le chef de cabinet, un conseiller technique et tris chargés de mission. Le ministre a voulu s’enquérir de l’état d’évolution  de la campagne agricole 2019/2020 ; de l’état de préparation de la campagne d’égrenage et de commercialisation  et des actions de bonnes pratiques de récolte et de stockage du coton pour une meilleure préservation de la qualité.

 

Le Président Directeur Général du Groupe CMDT, Pr Baba Berthé était accompagné du Conseiller Technique Agronomique Principal Ousmane N Traoré, du Contrôleur de Gestion Principal Hamadoun Cissé, du Secrétaire Général de la Section Syndicale Daouda Traoré, du consultant Mahamadou Baba Dembélé et du chef de la Cellule Communication de la Holding Mohamed Lamine Coulibaly. Le ministre qui a été accueilli à l’entrée de la ville de Dioila par le nouveau gouverneur a rendu une Visite de courtoisie aux autorités et aux notabilités. Après la visite de l’usine de Dioïla, le ministre de l’agriculture a eu une rencontre avec les travailleurs et les producteurs (cadres du M.A, BNDA, Kafo Jiginew, Centre de gestion Rural, CLA, représentants des producteurs)

Le maire de la commune rurale de Dioila a remercié le ministre pour son engagement sans faille en faveur du développement du monde rural.

L’administrateur général de la filiale CMDT Centre de Fana, Ibrahima Cissoko, a fait savoir au ministre que la campagne 2019-2020 est placée sous le signe de l’amélioration du rendement, de la production et de la qualité du coton graine. Il a entretenu le ministre des faits qui ont marqué le démarrage de cette campagne. A l’en croire, en dépit du démarrage difficile de la campagne, les quantités de pluies reçues ont permis à  la filiale d’obtenir des taux de semis satisfaisants à la date du 30 juin. Les plants du cotonnier sont aux stades de ramification, floraison, capsulaison et début éclatement  suivant les différentes périodes de semis. Les opérations d’entretien se poursuivent. Le maïs présente un bon état végétatif. Les premiers semis sont à la maturation. Les chenilles légionnaires sur le maïs ont été maitrisées. Le mil et le sorgho présentent un bon aspect végétatif », a dit l’administrateur Général de la filiale centre CMDT de Fana.

Ibrahima Cissoko a rassuré le visiteur du jour que malgré les conditions pluviométriques difficiles, la campagne2019-2020 se déroule normalement en ce qui concerne les réalisations des cultures. La physionomie de la campagne au mois de septembre est prometteuse dans l’ensemble si les perspectives pluviométriques restaient normales en octobre.

Le PDG de la CMDT a salué l’engagement des producteurs et des encadreurs. Il a rappelé l’objectif de production de la nouvelle campagne qui est de 800 mille tonnes de coton graine. Il a invité les producteurs  maintenir la cadence. Dans une salle archicomble il a dit aux producteurs : «  Je prends à témoin l’opinion nationale qu’aucun cadre de la CMDT a commencé par moi-même n’a porté plainte contre un producteur, à fortiori le président de la confédération. Nous n’avons pas porté plainte et c’est parce que nous ne l’avons pas fait que je dois le dire. Ce type de désinformation pourrait avoir un impact néfaste sur le déroulement de la campagne. Et c’est que je veux éviter à tout prix en disant la vérité, rien que la vérité, et toute la vérité. Nous ne sommes pas la cause de cette action en justice, nous ne sommes pas auteurs d’une plainte, ni d’une dénonciation anonyme. Nous subissons aujourd’hui les conséquences, parce que par le jeu de la désinformation et de la désintoxication, nous nous trouvons dans un schéma où on accuse à tort la CMDT. La CDMT n’est pour rien, car elle n’a porté plainte contre qui que ce soit, elle n’a jamais dénoncé quelqu’un. Il faudra donner cette information à nos partenaires car sans les producteurs la CMDT ne peut pas fonctionner et sans la CMDT, les producteurs seront en difficultés .
Dans leurs interventions, au nom des producteurs Mahamadou Traoré de Marcakoungo, Daouda Coulibaly de Massigui ont salué les efforts consentis par l’Etat et notamment le chef de l’Etat, El Hadj Ibrahim Boubacar Kéita pour la réussite de la campagne.

Moulaye Ahmed Boubacar Haïdara, ministre de l’agriculture

A l’entame de ses propos face aux producteurs de coton et aux travailleurs de la CMDT, le ministre a fait observer une minute de silence en la mémoire du commissaire de police en fonction à Niono, Issiaka Tounkara qui a trouvé la mort et également tous ceux et toutes celles qui sont morts sur le champ de l’honneur et arbitrairement assassinés. « Je suis très heureux d’être  en présence du tout nouveau gouverneur installé à qui je souhaite bons vents, d’apprendre que Dioila  s’apprête à nous donner à peu près 15% de la production nationale en coton graine, si jamais nous atteignons notre prévision de 800 mille tonnes pour l’année. Nous sommes à mesure de dire que nous allons participer à hauteur de 15% à partir de Dioila sur les prévisions 2019. Cela fait une hausse de 20 mille tonnes qui est extrêmement important. Vous avez pris un engagement  et vous avez mis le cœur. C’est ça la noblesse, le patriotisme. J’ose croire que l’an prochain nous irons au-delà de 20%. Ce résultat est à l’actif des producteurs que je tiens à saluer et à encourager. C’est également à l’actif des agents d’encadrement. Donnez-vous la main pour que des progrès de ce genre soient vus dans toutes les spéculations pas seulement le coton. C’est vous qui faites le Mali. Il ne saurait y avoir d’indépendance sans vous les paysans ».

Le ministre de l’agriculture a profité de cette rencontre pour présenter ses sincères félicitations  au PDG de la CMDT, le Pr Baba Berthé. « Le professeur  a prouvé qu’un professeur reste un professeur. C’est le pédagogue, le psychologue, le professionnel. Autant il sait calmer, au même moment, il mettait une pression très civilisée sur nous. Baba soit en remercierBaba sur la base  de ce que nous sommes en train de voir, tu as notre confiance. Tu ne peux ne  pas l’avoir. Tu m’as devancé  sur le fauteuil. Je suis tes pas. Et honnêtement, personne ne peut être déçu de ce que  tu es en train de faire. Rassures toi que tu as notre confiance et la confiance de ceux-là qui nous ont tous envoyé ensemble en mission. Je suis bien placé pour le dire. »

Avant de sortir de la salle de réunion, le ministre de l’agriculture Moulaye Ahmed Boubacar a invité  les uns et les autres à ne pas opter pour la loi de la rue  car la rue ne règle rien. « Sous toutes les religions Dieu a établi des règles » a martelé Moulaye.

En route pour Fana où il a visité l’usine, le ministre s’est arrêté dans une exploitation du système coton. Très satisfait après l’échange qu’il a eu avec Diallo, le promoteur du Champ,  il a récolté du coton.

EL Hadj Tiémoko Traoré

ENTRETIEN AVEC LE MINISTRE DE L’AGRICULTURE

Bravo à la CMDT

Au terme de la visite de terrain dans la filiale CMDT centre de Fana, le ministre de l’agriculture Moulaye Ahmed Boubacar Haïdara a confié à la presse les objectifs de la mission qui est d’être toujours à côté du paysan.

Le Pouce : Pouvons-nous savoir les objectifs de cette visite de terrain ?

Moulaye Ahmed Boubacar :  «  Nous avons dit que nous serons plus sur le terrain qu’à l’intérieur des bureaux pour continuer à superviser, être à l’écoute des paysans  et connaitre leurs difficultés, les aider à réfléchir qu’on puisse atteindre les objectifs qu’on s’est fixéLa rencontre m’a permis de comprendre beaucoup de choses.  J’ai vu des paysans requinqués parce que très sûrs d’eux-mêmes  malgré les quelques difficultés avec lesquelles nous avons commencé la campagne. Il s’agit de la difficulté à l’hivernage de s’installer, la régularité des pluies même quand elle avait  commencé,  à l’incertitude  par rapport à la subvention. Dieu merci, les engrais ont été subventionnés, les prix sont restés les mêmes  que les autres années. Le souci premier de l’Etat, c’est de continuer à soutenir dans la mesure de ses possibilités. J’ai été très heureux de savoir qu’ils ont à leur tour bien répondu. Dans cette filiale, les prévisions qui m’ont été données par l’encadrement, c’est qu’on pourrait  atteindre les 125  mille tonnes de coton graine contre 102 mille tonnes l’année dernière. Cela veut dire que malgré toutes les incertitudes, les gens se sont engagés en répondant par un travail bien fait. C’est un ministre tout satisfait qui contemple ce champ de coton qui est dans le temps.  Les capsules sont perceptibles. J’ai moi-même récolté un peu de coton. Je sais que dans deux semaines, on verra, s’il plait à Dieu, les premières balles de coton. Le PDG de la CMDT m’a rassuré que dans deux semaines toutes les usines seront à point pour pouvoir égrener. Mieux, la campagne 2020 est en train d’être préparée. Ce travail va être fait et effectué sans arrêt. Je ne peux que saluer l’encadrement qui a pris tout au sérieux.  Bravo  la CMDT. »

Propos recueillis à Fana, par El hadj Tièmoko Traoré. 

 Le Pouce