Le Rwanda veut arrêter ses importations de semences de maïs en 2020

Au Rwanda, les autorités espèrent mettre un terme à l’importation des semences de maïs en 2020 grâce aux efforts entrepris actuellement par l’industrie.

D’après Jean-Claude Musabyimana, secrétaire permanent au ministère de l’Agriculture, l’exécutif a lancé une stratégie visant à booster la production locale de semences hybrides de maïs, blé, soja et patate douce entre autres.

« Je pense que d’ici les deux prochaines saisons agricoles nous n’importerons plus de semences de maïs. Toutefois, cela ne signifie pas que les exploitants ne pourront pas en importer s’ils le souhaitent », indique M. Musabyimana. Cette feuille de route devrait permettre notamment de renforcer la capacité des acteurs et de résoudre les problèmes liés aux retards dans la distribution, fréquemment soulevés par les producteurs.

Elle devrait aussi contribuer à la réduction de la facture annuelle de 4 milliards de francs rwandais (4,3 millions $) consacrée aux importations de semences de blé, de maïs et de soja.

Le pays achète environ 3 000 tonnes de semences de maïs par an.

 

Vous allez aimer lire ces articles

Niger : un chef coutumier tué par des bandits armés près de la frontière avec le Mali

Manifestations au Tchad : retour au calme à Ndjamena après une matinée de violences

Tchad : le CMT rejette toute négociation avec les rebelles “en débandade”

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct