L’OMVS donne un coup d’accélérateur au projet de navigation sur le fleuve Sénégal et son programme de transport multimodal

Apres des résultats probants dans les domaines de l’énergie et du développement agricole, la nouvelle Direction de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) se fixe à présent l’objectif de mettre en œuvre l’important programme de navigation sur le fleuve Sénégal ainsi que les autres volets de son Système de Transport Multimodal.

nouvelle Direction Organisation mise valeur fleuve Sénégal (OMVS)

Il est apparu plus qu’évident maintenant que les immenses potentialités agricoles le long du fleuve ainsi que de grands potentiels miniers qui viennent d’être mis en évidence au Mali, au Sénégal et en Mauritanie dans les proximités du bassin ne peuvent être mis en exploitation de façon économique que si le fleuve Sénégal est rendu navigable toute l’année en draguant le chenal, en réhabilitant et en construisant de nouveaux quais et au moins un port à Saint Louis à l’embouchure du fleuve. C’est dans ce même cadre que se situe la valorisation du potentiel Hydroélectrique dans le haut bassin guinéen par la construction d’une route qui, entre autre, désenclavera les sites de barrages identifiés.
De plus, le potentiel minier et agricole de cette zone en Guinée sera valorisé avec la construction de la route retenue, à savoir la route Labé-Tougué-Dinguiraye.
C’est dans ce cadre qu’une délégation de l’OMVS conduite par le Haut Commissaire de l’OMVS et comprenant le Directeur Général de la Société de Gestion et d’Exploitation de la Navigation du fleuve Sénégal (SOGENAV) et le Directeur Financier du Haut Commissariat de l’OMVS a été reçu le 10 novembre 2013 au siège de la Banque Islamique de Développement (BID) à Djeddah.
La délégation y a eu des séances de travail avec les services compétents de la BID qui ont apprécié la pertinence des projets et se sont engagés à porter ces projets au niveau des autres bailleurs de fonds Arabes afin que le financement soit réuni dans les meilleurs délais.
Le total du programme global est estimé à USD 391,2 millions non compris le port minéralier en eau profonde à saint louis.
A ce stade ci, l’OMVS a sollicité le financement d’une phase d’urgence d’un montant USD 165,95 millions ainsi décomposés :
– USD 123,85 millions pour l’aménagement du chenal navigable et le dragage d’accès et la réhabilitation des quais.
– USD 41,5 millions pour la construction de la route Dinguiraye-Siguiri comme première phase de la route Labé-Tougué-Dinguiraye-Siguiri.
– USD 600.000 en don pour l’actualisation des études.
Concernant le port minéralier en eau profonde de Saint Louis qui doit être réalisé sous forme de partenariat public privé pour un montant d’USD 217 millions, la BID a exprimé sa disponibilité à participer à ce financement le moment venu.
La délégation de l’OMVS a ensuite été reçue par son Excellence Mohamed Ali président de la BID. Monsieur Kabiné KOMARA a saisi cette opportunité pour rappeler que c’est la BID et les Fonds Arabes qui ont cru à l’OMVS à sa création en finançant les Barrages de Diama, de Manantali est les endiguements le long du fleuve, ce qui a contribué à établir la crédibilité de l’OMVS. Monsieur Kabiné KOMARA a invité la BID à continuer son travail de pionnier pour que l’OMVS réussisse le projet d’intégration vital que constitue la navigation sur le fleuve Sénégal et le volet routier du SITRAM.
Il a particulièrement insisté auprès de la BID pour que les travaux de la navigation démarrent courant le premier semestre 2014 et que le président de la BID en personne fasse l’honneur aux pays membres de l’OMVS en venant lui-même poser la première pierre des travaux de la navigation comme un des éléments clé du programme de célébration du 40ème anniversaire de la BID.
En retour son Excellence Mohamed Ali président de la BID s’est félicité des performances de l’OMVS et du renouveau que lui donne sa nouvelle Direction. Il a donné des instructions à ses services pour que tout soit mis en œuvre pour accompagner les Etats de l’OMVS afin que ce programme régional vital pours les pays membres de l’organisation soit réalisé.

Source: OMVS

Vous allez aimer lire ces articles

LE DG DES DOUANES, AMADOU KONATE, A LA RECEPTION DE 52 CITERNES TRANSPORTANT 2 MILLIONS DE LITRES DE GASOIL : « Nous travaillons sans relâche pour traduire dans les faits les orientations des plus hautes autorités pour soulager les populations… »

Mali : face aux sanctions, les banquiers résistent

Licenciements massifs et abusifs au Mali: l’OIT épingle des sociétés minières

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct