Lutte contre la hausse des prix : La méthode du PMi Maïga sera-t-elle payante ?

Une commission interministérielle de lutte contre la hausse des prix et de facilitation de l’approvisionnement du pays en intrants agricoles et produits de première nécessité vient d’être créée par le décret N°2022-0633/PM-RM du 2 Novembre 2022 portant Création, Composition et Modalités de Fonctionnement de cette Commission. Sont ainsi membres de cette Commission outre le Premier Ministre par intérim qui en est le Président, le Ministre des Transports, le Ministre des Finances, le Ministre chargé de l’Action Sociale, le Ministre chargé de l’Agriculture, le Ministre du Commerce, le Ministre chargé de l’Elevage et de la Pêche et le Commissaire à la Sécurité alimentaire. Cette méthode sera-t-elle payante ?

Cela n’est un secret pour personne que notre pays ploie sous le poids d’une crise sans précédent. Il s’agit de la crise alimentaire sur fond de cherté des produits de première nécessité sur tous les marchés. Une situation qui s’ajoute à une autre crise multidimensionnelle d’insécurité, celle socio-politique qui s’est soldée par deux coups d’Etat qui a mis le pays sous embargo de plusieurs mois par la CEDEAO et de la crise sanitaire de la covid que le monde entier connait.

Cette vie chère avec comme corolaire la rareté ou le manque d’engrais est par la force des choses devenue le quotidien des Maliens qui ne savent plus à quel saint se fier.

Pour essayer d’apporter une solution à tout cela, le Gouvernement de la Transition sur initiative du Premier Ministre par intérim, Colonel Abdoulaye Maïga a décidé de prendre le taureau par les cornes. Cela, par la création d’une Commission Interministérielle de Lutte contre la Hausse des Prix et de Facilitation de l’Approvisionnement du Mali en Intrants  Agricoles et Produits de Première Nécessité. Cela s’est matérialisé par l’adoption d’un décret portant Création, Composition et Modalités de Fonctionnement de cette Commission Interministérielle le 2 Novembre 2022.

En effet, ladite Commission, présidée par le PM par intérim, a pour mission de coordonner et de suivre toutes les initiatives visant à lutter contre ces épreuves de la flambée des prix des produits de première nécessité et à faciliter l’approvisionnement du Mali en intrants agricoles et produits de première nécessité.

Elle est chargée d’analyser les causes de la flambée des prix des produits de première nécessité et de l’approvisionnement difficile du pays en intrants agricoles, mais aussi  de prendre des mesures pour une meilleure gestion de la période de soudure et de coordonner et évaluer les actions et mesures prises au niveau des départements ministériels. Cette commission va de même proposer des mesures correctives en vue d’améliorer les conditions de vie des populations et d’assurer l’approvisionnement correct du pays en intrants agricoles et en produits de première nécessité. En un mot,  d’entreprendre toute autre action pouvant contribuer à l’atteinte des objectifs du Gouvernement en matière de réduction ou de maîtrise des prix des produits de première nécessité et de facilitation de l’approvisionnement correct du pays en intrants agricoles.

Le Secrétariat de la Commission est assuré par le Ministre chargé du Commerce et la prise en charge du fonctionnement de la Commission est financée par le Budget National. Sont donc chargés à l’application correcte des dispositions dudit décret les Ministres des Transports et des Infrastructures, de l’Economie et des Finances, de la Santé et du Développement Social, du Développement Rural et de l’Industrie et du Commerce.

Cette méthode du PMI Maïga est-elle payante ? C’est trop tôt pour donner une réponse fiable.

Par Mariam Sissoko

Source: Le Sursaut

Vous allez aimer lire ces articles

Burkina Faso : une compagnie russe obtient un nouveau permis d’exploitation d’or

Incarcération de Youssouf Bathily: Le secteur privé sursoit à son mot d’ordre de grève

Incarcération de Youssouf Bathily: des opérateurs sursoient à leur protestation

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct