Mali : 225 tracteurs subventionnés remis aux agriculteurs de la commune de Mandé

Ce lundi 20 juin, lors d’une cérémonie organisée à Samanko, présidée par le président intérimaire Assimi Goïta, l’État malien a remis 225 tracteurs subventionnés à des producteurs agricoles. Compte-rendu.

Ce lundi 20 juin courant, le président de la transition s’est rendu à Samanko, dans la commune de Mandé, une zone typiquement agricole située à quelques kilomètres de la capitale malienne, pour la remise symbolique de 225 tracteurs aux producteurs agricoles.

« Je tiens d’abord à féliciter tous les acteurs du secteur agricole pour les résultats obtenus pour la campagne agricole 2021 », a dit le colonel Goïta après une minute silence à la mémoire des victimes des attaques terroristes survenues ce week-end dans le cercle de Bankass.

A l’en croire, « la remise de ces 225 tracteurs entre dans le cadre de la subvention à hauteur de 50% de matériels agricoles et équipements par l’État. Cela vise à atteindre deux objectifs : pousser la mécanisation du secteur agricole [et] assurer l’autosuffisance alimentaire ».

Élaborer des nouvelles stratégies

Ces initiatives viennent s’ajouter à d’autres actions réalisées par le gouvernement de la transition malienne, notamment la subvention des intrants agricoles, a indiqué le ministre du Développement rural, Modibo Keita. Il précise que toutes ces actions gouvernementales constituent une aide inestimable au secteur agricole dans un contexte actuellement tendu au Mali.

De son côté, le porte-parole des bénéficiaires, Sanoussi Bouya Sylla, a remercié les autorités pour leurs efforts abattus dans le secteur de l’agriculture. Cette remise des machines agricoles, dont les bénéficiaires ont été sélectionnés selon des critères établis, permettra d’améliorer la productivité. Ce sera aussi une occasion privilégiée aux paysans de bien nourrir leurs cheptels, a ajouté le porte-parole des bénéficiaires.

Assimi Goïta a laissé entendre qu’il instruira au gouvernement d’élaborer des nouvelles stratégies pour non seulement maîtriser la consommation, mais aussi les stocks de sécurité et les exportations. « Quand on regarde la production agricole 2021, qui s’élève à 9 millions de tonnes contre une consommation annuelle de 4 millions de tonnes, il n’est pas acceptable que notre pays soit confronté au problème d’approvisionnement », a déclaré le président intérimaire.

Par ailleurs, le maire intérimaire de la commune de Mandé, Nouhoum Kelepily, a profité de l’occasion pour exposer à la délégation du président de la transition d’autres défis auxquels sa commune est confrontée en cette période hivernale. Notamment dans le secteur de la santé où il a demandé des équipements, des dispensaires ainsi la mise en marche des ambulances voire.

Mohamed Camara

Source: Sahel Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

État de délabrement avancé de l’immeuble de la direction régionale des impôts de Koulikoro : Le Comité syndical invite les agents de ne plus travailler dans les locaux pour raison de sécurité

Une journée a la gare de Sogoniko : Dans le supplice des voyageurs

BCEAO: le Conseil des ministres de l’UEMOA rend “un vibrant hommage“ à Tiémoko Meyliet Koné pour son œuvre à la tête de l’institution émettrice

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct