OPAM : Des syndicalistes s’opposent à une décision du conseil d’administration

Voulant appliquer une demande formulée par le conseil d’administration, la direction générale de l’Office des produits agricoles du Mali (OPAM) s’est heurtée à une opposition des syndicalistes opérant au sein de la même structure.

En tant qu’une structure de l’Etat, l’OPAM par le dynamisme de son Président  Directeur Général (PDG), Youssouf Maïga, veut contribuer à réduire le taux de chômage dans notre pays par la création  d’emplois. Cette  démarche empruntée par la direction générale contribue à soutenir les efforts gouvernementaux dans ce sens.

Aujourd’hui et partout dans le monde, aucune politique ne peut avoir  d’échos favorable, sans accorder une priorité à l’emploi en général et en particulier celui des jeunes. C’est ce qu’explique en partie et par tous les régimes, la création du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

Ce ministère à pour mission d’orienter les politiques et d’encourager les initiatives favorables à la création et à la promotion des emplois. Mais celui-ci est loin de se substituer en tant qu’organe créateur d’emploi.

Donc, en dehors du ministère de l’Agriculture sous la tutelle duquel  est placé l’OPAM, le département de l’Emploi doit se saisir de ce dossier pour que cette décision du conseil d’administration soit mise en œuvre, au profit des demandeurs d’emploi.

Cependant, cette calomnie dont fait l’objet le Pdg de l’OPAM, en ces moments, s’explique par ce refus de ces syndicalistes à voir cette décision s’appliquée. Ces responsables syndicaux qui sont membres de l’UNTM et de la CSTM devraient comprendre aussi que leur combat  consiste à mettre une certaine pression sous les gouvernants, dans le cadre de la lutte contre le chômage des jeunes. Et en n’ont pas constitué davantage un frein à la création de nouveaux emplois au sein de l’OPAM.

Par investigations journalistisques, la raison capitale évoquée par les syndicalistes,  porte sur cette opposition à l’application de cette décision. Ils ont même tenu une assemblée générale, menaçant d’un arrêt de travail le mois prochain. Pour cause, si la direction générale de l’OPAM tient réellement à la mise en œuvre de cette décision.

En se fiant  à cette raison fondamentale qui a été également évoquée par les syndicalistes, il est anormal de s’en prendre à la direction générale, ou au PDG Maïga. Puisque, celui-ci est en train d’agir en conformité avec les textes qui régissent le fonctionnement normal de l’OPAM.  Youssouf Maïga et d’autres PDG avant lui, ont œuvré à faire de l’OPAM une structure de référence en matière de disponibilité des produits agricoles sur le marché. Aussi, son apport pour asseoir un certain équilibrisme des prix  sur le marché, n’est pas en moins. A suivre

Diakalia M Dembélé

Source: 22 Septembre

Vous allez aimer lire ces articles

KOUTIALA : manque d’affluence dans les marchés en cette veille de fête de ramadan

Après la Guinée-Bissau, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso: La BDM-SA a ouvert les guichets de sa filiale du Sénégal depuis le jeudi 29 avril dernier

Plateforme numérique «Value4HER» : une solution innovante en soutien aux femmes évoluant dans l’agro-industrie

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct