Performance cotonnière : Le Mali félicité par le Programme Régional de Production Intégrée de Coton

Avec une production de 777. 120 tonnes de coton graine nettement supérieure aux 760. 000 tonnes prévues, le Mali trône bien au firmament des grands producteurs africains de l’or blanc, à l’issue de la campagne écoulée. Une performance saluée à juste titre par le Programme Régional de Production Intégrée de Coton.

À la fin de chaque campagne agricole, cette structure continentale rend public son bulletin d’information sur la production, la superficie, le rendement, le prix d’achat du coton graine et celui de la cession des engrais de l’ensemble de ses pays membres. Il s’agit notamment du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte D’ivoire, du Mali, du Sénégal, du Tchad et du Togo.

Marquée par une pluviométrie assez contrastée dans la plupart des pays, avec une installation tardive par endroits, une fin brusque dans certains pays et un prolongement jusqu’au début des ouvertures de capsules dans d’autres, la campagne cotonnière 2021/2022, si on s’en tient aux chiffres avancés, aura été somme toute satisfaisante. La production de coton a augmenté dans la majorité des pays par rapport à celle de la campagne 2020/2021, excepté la Côte d’Ivoire, le Cameroun et le Togo qui ont connu des difficultés spécifiques. Les rendements coton-graine ont connu par conséquent une amélioration dans la plupart des pays avec le Mali en peloton de tête en termes de production. En effet, pour une prévision estimée à 760. 000 tonnes, notre pays termine la campagne à 777. 120 tonnes de coton graine. Il est suivi du Bénin qui, sur une prévision de 871. 689 tonnes, a obtenu 766. 273 tonnes de coton-graine. Viennent ensuite le Burkina Faso avec 595. 866 tonnes pour une prévision de 700. 000 tonnes, la Cote d’Ivoire 475. 354 tonnes pour une prévision de 547. 800 tonnes, le Tchad 292 540 tonnes pour de 180. 000 tonnes, le Cameroun 231 075 tonnes pour une prévision de 352 500 tonnes, le Togo 68. 708 tonnes. Le Sénégal ferme le rang avec 18 572 tonnes alors que seuls le Mali et le Tchad enregistrent une hausse par rapport à leurs prévisions de production.

La performance après de dures épreuves

D’ailleurs, le programme a même félicité le Mali pour avoir récupéré sa place de premier producteur, après une campagne catastrophique corollaire au boycott des producteurs de coton sur fond de prix relatifs à l’engrais et au kilo du coton graine.

En définitive, contrairement à la rumeur, le Bénin est loin d’être le premier producteur de coton de la campagne 2021/2022. Il se place derrière le Mali avec une différence de 10847 tonnes de coton graines.

Amidou Keita

Source: Le Témoin

Vous allez aimer lire ces articles

Coupures en saison de pluies: le nouveau DG de l’EDM montre déjà ses incompétences

Au Mali, le karité se transforme en or

Ministère de l’Economie et des Finances de la République du Mali: Avis aux Investisseurs et aux Partenaires Techniques et Financiers.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct