Transferts monétaires d’urgence : Une initiative gouvernementale pour atténuer la souffrance des ménages impactés par la Covid-19

Il touchera un million de ménages dont chacun bénéficiera de 90 000 de nos francs, à partir d’un transfert monétaire unique

Quand des cas positifs de la COVID-19 ont été déclarés dans notre pays, le Président de la République d’alors avait annoncé certaines mesures pour atténuer les effets sur cette pandémie sur la population. C’est dans ce cadre que, la mesure a été prise d’accorder un montant raisonnable à des familles très pauvres, identifiées par les services habilités à le faire.

Après le décaissement d’un montant de 5 milliards de F CFA  et la signature de deux conventions,  par la structure coordinatrice,  qu’est les filets sociaux «  JIGISEMEJIRI », le programme est sensé connaître sa phase d’opérationnalisation cette année,

Ainsi, pour informer l’opinion nationale et internationale des transferts monétaires du montant prévu pour les ménages bénéficiaires, les responsables des structures impliquées dans la mise en œuvre dudit étaient face aux hommes des médias. C’était lors d’une conférence de presse animée la semaine dernière, à l’hôtel Salam de Bamako.

Introduisant la conférence de presse, le chargé de programme de “filets sociaux”, au ministère de l’Economie et des Finances, dira qu’avec l’avènement de la Covid-19, les plus hautes autorités du pays avaient pris un certain nombre de mesures visant à permettre aux ménages pauvres de supporter les effets de la crise.  Et parmi celles-ci, le programme gouvernemental de transferts monétaires d’urgence était classé prioritaire.

A sa suite, le coordinateur du programme des filets sociaux « JIGISEMEJIRI » Mahmoud Ali Sako a fait un exposé succinct des phases qui concourent à sa mise en œuvre. Selon lui, une première phase avait permis d’enregistrer 352 900 ménages bénéficiaires. Cette phase a fait l’objet d’une actualisation des données, permettant d’enregistrer 647 100 nouveaux ménages.

Il ressort toujours des explications de Mahmoud Ali Sako  que des critères ont prévalu à la rétention des ménages bénéficiaires. Il s’agit : des ménages très pauvres en difficulté alimentaire ; les ménages infectés par la maladie de la Covid-19 et les ménages dont les activités ont fortement été affectées par la Covid-19.

Ensuite, l’équipe de coordination du programme a mis en place un mécanisme d’enregistrement et d’identification des bénéficiaires.

Mohamed Bassirou Traoré de la protection sociale trouve l’initiative très salutaire. Elle mérite d’être soutenue, parce qu’il y a une  volonté politique qui l’accompagne. Pour ce faire, les services de la protection sociale restent disponibles pour la mise en œuvre de ce programme.

A noter que le programme gouvernemental de transferts monétaires d’urgence aux ménages impactés par la pandémie de la COVID-19 est censé être mis en œuvre à partir de ce mois de janvier et continuer jusqu’ à décembre 2021. Et le transfert aux bénéficiaires se fera par voie électronique via orange money, BMS et BNDA.

Diakalia M Dembélé

Source: Le 22 Septembre

Vous allez aimer lire ces articles

Kita : la hausse des prix des denrées dénoncée

Coupures d’électricité : Les syndicats d’Edm-Sa dénoncent l’insuffisance du réseau de distribution

Mali : un 4e opérateur télécoms sera envisagé si les prix de la data demeurent peu abordables

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct