Droit de réponse de Bamada.net au général Yamoussa Camara: Un général ne ment pas

“Le bon général a gagné la bataille avant de l’engager”, Sun Tsu. Le mauvais général perd la bataille avant de l’avoir engagée.

Dans votre livre PRÉSUMÉ COUPABLE, vous avez attaqué notre structure nommément ( Bamada.net) et vous nous avez accablés de tous les maux dont le plus terrible pour des hommes de média: La corruption.

Vous avez affirmé, sans preuves, que Bamada.net s’est mis aux services de vos ennemis pour vous attaquer contre de minables victuailles.

Vous avez attenté à notre honneur et à notre dignité en voulant, selon vous, défendre les vôtres. La fin justifie-t-elle les moyens, mon général ?

Bamada a été cré en 2012 avec comme objectif principal la lutte contre la corruption du régime Amadou Toumani Touré. Bamada n’a cessé de dénoncer les tares du régime ATT et par la suite celles d’Ibrahim boubacar Keita. De chantres de la lutte conte la corruption, sommes-nous subitement devenus des corrompus ? Et notre dignité? Mon général, pensez-vous que nous manquons de dignité ?

Vous affirmez avoir navigué dans un océan de politiciens corrompus tout en restant probe, vous devez savoir que tous ceux qui exercent des fonctions identiques ne sont pas pareils dans leurs comportements.  Ne serait-ce pas facile pour nous de vous amalgamer à vos collègues que vous dites corrompus ? Nous ne le ferons pas car nous avons le sens de la nuance. Un général qui ne sait pas nuancer ne peut pas gagner de guerre.

Les généraux maliens sont accusés d’être impliqués dans les affaires de surfacturation des matériels pour l’armée malienne. Vu que vous en êtes un, devrions-nous, nous aussi, éteindre notre esprit critique et conclure que vous vivez de l’argent sale détourné au préjudice de l’arme ? Vous auriez dû garder le silence sur Bamada.net car vous vous êtes sacrement trompez mon général, vous vous êtes humilié, tout seul.

Comment osez-vous traiter tous les journalistes du Mali de pauvres crétins à l’affût de gains minables ?

Nous ne sommes pas seulement journalistes, nous sommes aussi une société de technologie qui a d’autres activités. En matière de journalisme:

  1. On agrège TOUS les titres des journaux de la place sans traitement de valeur ni contrôle à priori de leur contenus. On prend le soin de mettre l’organe de presse source en bas de l’article. Qui sommes-nous pour faire la police de la vérité sur les travaux de nos collègues ?
  2. On publie des éditoriaux qui, jamais, n’ont concerné l’affaire des bérets rouges ni votre nom, Yamoussa Camara. Ces articles sont signés avec la source: Bamada ou bamada.net

Notre première activité d’agrégateur ne diffère nullement de ce que vous retrouverez sur Google ou Yahoo actualités. Allez-vous accuser Google ou un autre moteur de recherche de vous en vouloir au prétexte que des articles à charge contre vous y  apparaissent ?

 

Nous n’avons aucun lien professionnel ou familial avec Soumeylou Boubee Maiga. Nous avons plus d’articles à charge contre l’ancien premier ministre que sur vous. Pourquoi ne nous a-t-il jamais accusés de parti pris ?

Une petite recherche sur notre site vous aurait permis de voir que depuis 2012, il  y a des centaines d’articles sur Bamada.net qui vous dédouanent, qui dénoncent les cabales contre vous.  Allez-vous conclure que nous sommes à votre solde ?

Mars 2018: Affaires des bérets rouges : Le tout n’est que mensonge dans l’inculpation du général Yamoussa Camara

Juillet 2018: Général Yamoussa Camara et la justice : Comment IBK et ses espions ont conspiré!

Juillet 2019: Comment Soumeylou Boubeye Maiga s’est vengé du général Yamoussa Camara : après 4 années de séquestration et de trolling, coupable de rien !

Aout 2019: Soumeylou Boubèye Maïga un homme riche grâce à la corruption et au clientélisme! 

Votre mémoire est-elle sélective ?

Soumeylou Boubeye Maiga nous paierait-il pour écrire ou poster des articles tiers à charge contre lui ?

Vous-êtes vous donné la peine de lire la source des articles sur lesquels vous vous basez pour nous jeter l’anathème ?

Géneral Yamoussa Camara, A notre tour de vous demander un peu plus de retenue et de dignité. Votre haine envers Soumeylou Boubeye Maiga ne doit pas vous aveugler.

 

Ceux que vous qualifié de journalistes folliculaires et conditionnés pourraient facilement vous retourner votre injure en vous accablant du titre de piètre général qui trahit les confidences et les secrets.  Votre grand âge ne vous fait pas plus savant et connaisseur que nous hors du terrain militaire.

« Il n’est ni sûr ni honnête d’agir contre sa conscience », Martin Luther. Où était votre conscience quand vous octroyiez, selon vos dires, une voiture neuve à l’épouse du président Dioncounda Traoré ?

Par la grâce de dieu, les temps ne nous sont jamais devenus durs au point de quémander, nous vivons très bien au delà de Bamada.net.

Vous avancez des ragots indignes de votre grade. Prenez le temps de vérifier, vous aussi,  vos infos avant de les colporter espérant en tirer quelque honneurs ou solder des comptes dans un livre au style insipide et pédant qui n’est qu’un ramassis d’anecdotes non vérifiables que seuls les sots prendront pour argent comptant. Ne perdez jamais le sens de l’honneur mon général.

Si ni votre grand âge ni la prison ne vous ont appris la sagesse, vous ne l’apprendrez jamais. Aucun média ne dénonce autant la corruption que Bamada.net. Notre ADN consiste en la lutte contre la corruption. Votre accusation nous fait énormément mal et cadre très mal avec notre conception de notre mission.

« La guerre est semblable au feu, lorsqu’elle se prolonge elle met en péril ceux qui l’on provoquée » , Sun Tsu. Un général doit bien savoir cela. Un général doit savoir ce qu’est la modération, en paroles et en actes. Un général se doit d’être responsable et exemplaire, en tout temps. Un général ne doit pas mentir.

 

Nous vous demandons, général Yamoussa Camara, d’arrêter de salir Bamada.net et de retirer notre nom dans vos règlements de compte. Dans le cas échéant, nous nous réservons le droit de porter plainte pour diffamation.

Source: Bamada.net

Vous allez aimer lire ces articles

MESSAGE DU PRESIDENT DE LA TRANSITION BAH N’DAW A L’OCCASION DE LA FETE DE L’AID EL FITR

Mali : La lune à été aperçue dans plusieurs localités du Mali notamment Taoudenit, Bourem et Koutiala

En un mot : Des crimes à huis clos

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct