Edito : Enfin le réveil du Colonel !

Il a fallu que le M5 RFP fasse planer sur la tête des autorités la menace de redescendre dans la rue pour demander la rectification de la transition pour que mon colonel, accompagné du Premier ministre Moctar Ouane, reçoive une délégation dudit mouvement. Ouf que du temps inutilement perdu, que d’occasion ratée ! C’est après huit mois de pilotage à vue, de saupoudrage et d’approximation que le premier responsable de l’Etat consent à recevoir ceux qui ont été les vrais acteurs du changement intervenu le 18 Août 2020, à savoir le M5 RFP.

 

Après cette entrevue, Bah N’Daw sera-t-il enfin l’homme de la situation, accèdera-t-il aux revendications légitimes du peuple frustré porté par le Mouvement du 5 juin ? N’est-il pas grand temps, avant qu’il ne soit trop tard, de tout mettre à plat afin d’aller sur des nouvelles bases, celles qui mettront fin à 30 ans de gouvernance chaotique et qui consacreront l’avènement  du Mali nouveau tant attendu par nos paysans, nos enseignants, nos jeunes, nos femme, notre armée et  nos partenaires ? Le Président de la Transition a désormais une occasion historique d’écrire une nouvelle page glorieuse de l’histoire de la démocratie malienne.

En effet, après tant de tergiversations, d’amateurisme, l’heure du rassemblement de tous les fils et de toutes les filles du Mali semble sonnée. Cette union tant souhaitée autour du Mali est indispensable. C’est pourquoi chacun doit mettre du sien pour que l’unique héritage que tous les dignes fils, tous les patriotes ont en partage, le Mali, ne s’effondre pas. M. le Président, votre peuple vous observe tout comme l’histoire, leurs tribunaux sont sans appel, alors montrez-vous digne de votre rang et ne démentez pas vos préjugés favorables qui ont été au fondement de votre choix à ce poste que nous avons jusque ici approuvé. Ce poste oh combien de fois honorifique et sacerdotal  pour tout citoyen ne doit pas être une fin en soi. Le Mali souffre de la turpitude de ses fils, de la mésentente de ses citoyens et surtout du manque d’un leadership national avéré et éclairé.

La retrouvaille entre le Président de la transition et les vrais acteurs de la chute du régime IBK, à savoir le  M5 RFP, devra enfin faire bouger les lignes de la transition. Le gouvernement conduit par Moctar Ouane et le M5 RFP, deux entités qui devraient être  complémentaires, se sont plutôt regardés en chiens de faïence. L’heure semble venue pour les deux entités de pouvoir aplanir leurs difficultés, leurs querelles et autres divisions afin d’accorder les violons pour jeter les bases de la refondation du Mali. Le Gouvernement a tout intérêt à ouvrir le dialogue avec le M5 RFP pour désamorcer la bombe politico sociale, voir sécuritaire qui couve et qui peut exploser à tout moment.  Le landerneau socio-politique malien, en ébullition depuis des mois laisse présager un lendemain tumultueux alors il revient  aux autorités de la transition d’anticiper. Sinon en plus  du préavis de grève de l’UNTM, la principale centrale des travailleurs, déposé sur la table du gouvernement il y a également  la grogne sociale qui touche tous les secteurs socioprofessionnels. On ose espérer que de cette rencontre entre M5 RFP et Bah N’Daw, sortira quelque chose de concret permettant de désamorcer la bombe latente. Bah N’Daw a désormais le bon bout, il doit maintenant capitaliser ce précieux acquis, en desserrant l’étau de la junte autour de lui et en s’érigeant en leader pour rassembler et redonner confiance et espoir à son peuple déboussolé.

Youssouf Sissoko

Source : InfoSept

Vous allez aimer lire ces articles

Edito : A quoi joue le duo Assimi et Choguel ?

Le pays des éclipses : Un grand livre

Sortir de l’imbroglio

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct