Selon l’auteur, ce livre est fait pour alimenter le débat politique. Nous disons qu’il est écrit pour amuser la galerie des hommes politiques ou du citoyen lambda. L’auteur dit que le parcours de l’homme est exceptionnel. Pour lui, il a été un acteur majeur du mouvement démocratique. Cela prouve à suffisance que l’auteur ne le connait pas du tout. Notre président  actuel IBK était le représentant de l’ONG ‘’terres des hommes’’ à Gao. Il se la coulait douce et se moquait des contestateurs de Bamako. Comme quoi pour lui, cette lutte n’avait pas de sens. Le jour du coup d’Etat  le 26 Mars 1991, c’est monsieur G.TANGARA  qui a été le réveiller pour lui annoncer la nouvelle ; qu’il a d’ailleurs prise avec dédain. Apres moult réflexion, constatant que le train de la démocratie est en  marche de façon irréversible, il décide de  démissionner de ce poste à Gao pour venir s’introduire dans le groupe qui semblait être le plus organisé disposant d’un réseau  d’enseignants à l’intérieur du pays. C’est ainsi qu’il  devient  membre du premier bureau formé par l’Alliance pour la démocratie  au Mali, Parti Africain pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ). Il  se retrouve   ensuite  dans le staff de campagne du candidat Konaré comme   adjoint de  Madame Ly Madina TALL directrice de campagne. Ne soyons pas étonné, s’il a qualifié le Général Moussa TRAORE de Républicain car il a toujours eu les attributs d’un dictateur. L’auteur parle de brillantes études de Bamako à Paris. Cela est discutable, car son épreuve de mathématique au Lycée Terrassons de Fougères aurait  été traitée par son voisin qui faisait la série sciences exactes.  Nous  tairons  le nom de ce dernier qu’il a   récompensé lorsqu’il est devenu Président de la République en le nommant Président de l’une des nombreuses institutions du Mali.

ibrahim boubacar keita ibk president malien livre moussa cisse destin exception ouvrage document

S’agissant de  ses études à Paris les hommes politiques maliens ont réclamé en vain, une copie de son diplôme de Licence de la Sorbonne-Panthéon pour les rassurer. Jusque-là personne n’a vu ce diplôme. Même si le Président IBK ne voudrait pas que ce livre soit pris comme une flatterie de sa personne, nous le considérons comme telle. Il a refusé d’appuyer d’autres qui ont voulu éditer des documents de référence pour la démocratie malienne alors qu’il est le  Président de la République. Egalement analysons de près son bilan de quatre ans à la tête de l’Etat. Il y a eu quatre premiers ministres et cinq ministres de la défense en quatre ans. Cela est un signe d’instabilité d’un pays. Il a fait perdre Kidal du giron malien un 21 mai de l’année 2014. L’accord d’Alger pour la paix et la réconciliation imposé à IBK par la France est bloqué depuis trois ans. Comment peut-on avoir un destin exceptionnel lorsque le Mali vit une souveraineté par procuration par le biais de la MINUSMA et de Barkhane ? Comment peut-on avoir un destin exceptionnel lorsque plus de 700 écoles sont fermées au nord et au centre du pays ? Comment peut-on avoir un destin exceptionnel lorsque les terroristes et les djihadistes continuent à gagner du terrain plus qu’en 2012. Ni les FAMAS, ni l’administration d’Etat ne sont présentes dans cette partie du Mali. A travers son projet constitutionnel taillé sur mesure, IBK a perdu le sens de la mesure. Il y a eu sous son régime, une tentative de mettre fin à la liberté de la presse. Les enquêtes sur l’affaire Birama TOURE disparu depuis plus de 18 mois se réorientent de plus en plus  vers Koulouba depuis un certain temps. En un mot, il y a eu trop de souffrances et peu d’espoir pour le peuple. Dans ces conditions, où se trouve le destin exceptionnel d’un IBK en manque de vision pour le devenir du Mali ?

Il faudra être réellement un myope pour voir en cet homme un destin exceptionnel, si ce n’est le contraire. Le mensonge d’Etat est devenu le pain quotidien du régime en termes de sécurité, d’emplois pour les jeunes. Sa retraite se trouve coupée et tous ses chemins sont pris par la France et la communauté internationale, parce qu’il n’a pas été un vrai acteur de l’instauration  de la démocratie  mais un acteur  de la 25eme heure. Donc rien ne sert de faire le griot Mr CISSE, cet homme est suffisamment connu depuis quatre ans .Il est dans le feu de l’action.

La Rédaction

Par Le Carréfour