En un mot : de l’argent jeté par la fenêtre

Encore une fois notre pays a décidé de jeter de l’argent par la fenêtre, en octroyant plus de 3 milliards de nos francs de subvention aux partis politiques. On va me rétorquer que c’est la loi qui permet ce gaspillage des deniers publics alors que tout prouve son illégitimité d’autant plus que les appareils politiques ne peuvent justifier un tel effort de l’Etat.

 

Ils sont presque inexistants ceux parmi les partis politiques qui forment leurs militants, sensibilisent les populations ou éduquent les citoyens. Ils sont rares ceux qui fonctionnent en dehors des périodes électorales et de formations du gouvernement. Enfin, ils sont très peu ceux qui ne sont pas soumis à une gestion patrimoniale ou clanique et ceux qui rendent compte au peuple.

On va certainement répondre que ce sont quelques-uns qui font vivre les partis. Ça aussi n’est pas normal et exige que l’on revoie la charte des partis politiques.

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: Assimi Goïta propose une feuille de route qui met fin au pouvoir des militaires

Chronogramme électoral, réformes politiques et institutionnelles du Mali : Le gouvernement reçoit les partis politiques

Transition : vers un nouveau chronogramme

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct