Ils l’ont fait ! IBK, calife à la place du calife Sanogo, Général à la place du Capitaine …Dioncounda enfin libre…

Le premier voulait devenir Calife à la place du Calife ; le second, Général à la place du capitaine; enfin, le 3ème, après un passage à tabac règlementaire, rêvait tout bonnement d’une retraite dorée. Missions accomplies ! La page est cependant loin d’être définitivement tournée…

Qu’importe le flacon, pourvu qu’il ait l’ivresse ! Qu’importe la méthode ou  la formule, pourvu que l’objectif soit atteint ! Voyez-vous, le Grand Vizir voulait tant accéder à la colline mythique qu’il n’aurait reculé d’un pouce devant le diable en personne pour parvenir à ses fins, tout comme d’ailleurs, notre bon, aimable et malchanceux  IZNOGOOD.Dioncounda traore -amadou haya Sanogo

 

Il fallait bien que s’emmêle le destin, ou du moins un capitaine putschiste ! Fort heureusement ! Mais lui aussi, dans un premier élan, convoitait tant le khalifat ! Un des deux  prétendants devrait alors forcement renoncé à ses prétentions aussi vrai que deux géants-hippos ne sauraient régner sur le même rivage. Et le capitaine céda ! Mais non sans condition ! Etre élevé au grade de Général d’Armée ou rien ! Seulement à cette condition, il accepterait faire place au nouveau Commandeur des Croyants au sacre duquel il contribuera d’ailleurs efficacement. Marché conclu et… Minute ! On oubliait quelqu’un ; celui-là aussi, jadis candidat à la «califature» mais désormais hors compétition.

 

Mais que faire à son sujet ? Ne l’a-t-on pas passé à tabac ? N’a-t-on pas concocté une marche pour le destituer ?  Diable… Que faire ? Et…  Bingo ! Ca y est ! On a trouvé ! Demander pardon ! Oui, la carte de la repentance, du remord et de la réconciliation ! Ca marche toujours dans ce royaume  !

 

Mais lui aussi, avait des conditionnalités ! Des conditionnalités ? Mais… Quand s’arrêtera-t-on ?  Enfin, le coup est jouable et…entre-nous, le «Vieux» en a eu pour son compte ! Il serait certainement heureux de sortir du guêpier dans lequel il s’est fourré depuis le  commencement ! Et puis après tout, on l’a débarrassé d’un premier ministre de pleins pouvoirs, quand même ! Il accepta !

 

Le grand Vizir devint donc Calife à la place du Calife, le capitaine à la place du Général… Quant au «Vieux», il n’a plus rien à craindre de ses «intimes ennemis»!

 

Mais seulement voilà : la promotion du Général ne semble pas être du goût de tout le monde, y compris des amis, proches et connaissances ! Du bruit, ca fait ! Beaucoup de bruit !

 

B.S. Diarra

Source: Maliba Info

Vous allez aimer lire ces articles

Ligne de force : Le Mali 62 ans après : le défi incertain de “la refondation de l’Etat”

Edito : La Cedeao mise en garde… !

Le Mali 62 ans après : le défi incertain de « la refondation de l’Etat »

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct