POLITIQUE NATIONALE DES ENSEIGNANTS : l’UNESCO s’engage auprès du Mali !

L’hôtel MAEVA a abrité les travaux relatifs à la politique nationale des enseignants. C’était durant la journée du mercredi 24 Mars sous la présidence du Sécrétait Général de la tutelle , Kinane AG GADEDA.

Il faut noter que l’atelier de validation intervient à un moment où l’école est au cœur des préoccupations des autorités. A cet effet , le ministre de l’éducation nationale était récemment au CNT pour expliquer les priorités au niveau du département.
Pour valider le plan gouvernemental concernant la fonction enseignante , il a été empêché : le SEGAL AG GADEDA a pleinement joué sa partition auprès de l’UNESCO. C’est d’ailleurs , Monsieur Edmond Moukala, Représentant de l’UNESCO au Mali qui a remercié les partenaires et acteurs de l’éducation sur le choix porté autour ses conditions de vie des enseignants. Il s’agit selon lui ,d’ une démarche ouverte, participative, franche et inclusive dans le fonctionnement du groupe de travail et dans la collaboration avec le Ministère de l’éducation.
Monsieur Mounaka a ajouté que la durée de la politique nationale des enseignants est de 5 ans. Il confiera qu’elle renforcera la synergie d’actions des acteurs ainsi que l’objectif 4 de l’ODD en plus de l’agenda 2063 de l’UA. Les incidences seront : la revalorisation du métier , la prise en compte des contraintes de la corporation au Centre du Mali , les impacts du COVID qui ont affaibli la formation professionnelle.

Le Secrétaire général du Ministère a remercié les PTF pour leur accompagnement et leur constance. Il a rappelé l’importance de la mise en œuvre effective de la politique nationale de l’enseignant. Kinale AG GADEDA fera mention de la loi de programmation de l’éducation ,qui, en son article 20, a prévu la question enseignante. Les travaux du jour auront à court terme selon lui , les ingrédients d’une pacification de l’espace scolaire en amorçant des discussions franches avec les syndicats d’enseignants.

Concernant les motivation de la politique nationale à l’ordre du jour , le SEGAL a confié que deux éléments ont provoqué sa conception : la professionnalisation et la valorisation du métier. Il ne manquera pas d’indiquer que le PNE intervient au Mali à un moment où l’Union Africaine vient d’afficher une stratégie continuelle en la matière. C’est dire que le Mali est à jour avec son environnement et Kinane AG GADEDA entend faire un suivi des défis mentionnés avec le groupe de dialogue éducation où l’UNESCO a été d’un apport inestimable.

Les échos de l’atelier ont permis de rappeler que la charte de la transition a prévu la refondation du système éducatif. Cela constitue un point essentiel où les assises de l’éducation seront organisées afin d’approfondir davantage les actions entreprises. D’autre part , la politique nationale des enseignants permettra d’accroitre les recrutements et de développer les écoles communautaires en écoles publiques.
Enfin , il faut noter qu’elle compte 20 options pour 53 actions et son coût est de 264,442 millions CFA !

Idrissa KEITA

Source: Malizine

Vous allez aimer lire ces articles

KAYES : L’ASSOCIATION DES ÉCOLES PRIVÉES AGRÉES OUTRE PASSE SES PRÉROGATIVES

DOUBLE PERCEPTION DES SALAIRES AU NIVEAU DE L’ACADEMIE DE DEPART ET D’ACCUEIL PAR LES ENSEIGNANTS MUTÉS : UNE FRAUDE QUI N’INCOMBE PAS TOUJOURS AUX ENSEIGNANTS

Première rencontre entre les ministres en charge de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique avec les membres de la commission nationale d’organisation des assises nationales sur l’éducation.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct