Université des Lettres et des Sciences humaines de Bamako (ULSHB) : Les enseignants prévoient une série de grèves en mai

Les comités du syndicat national de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (SNESUP) de la Faculté des Lettres, des Langues et des Sciences du Langage (FLSL) de l’Université des Lettres et des Sciences humaines de Bamako (ULSHB) ont déposé, mardi 20 avril, un préavis de grève de 48h sur la table du gouvernement. Si leurs doléances ne seront pas prises en comptes, ladite grève aura lieu les 11 et 12 mai prochain.

Après constatation des doléances en suspens, les syndicalistes de la Faculté des Lettres, des Langues, et des Sciences du langage de l’ULSHB envisagent d’observer une grève de 48h.Il s’agit, d’après eux-mêmes, d’une grève allant du mardi 11 au mercredi 12 mai 2021.A défaut de la satisfaction des griefs déjà portés à la connaissance du gouvernement, les syndicalistes préviennent que les 48h seront suivies d’une autre grève de 72H, allant du 18 au 20 mai 2021. En l’occurrence, dans une lettre de préavis signée par Mamoutou Coulibaly, les membres desdits comités syndicaux réclament le paiement « immédiat et intégral » des heures supplémentaires du deuxième semestre de l’année universitaire 2018-2019 pour la Faculté des Lettres, des Langues, et des Sciences du langage. Ce préavis, adressé au ministère du Dialogue, du Travail, et de la Fonction publique réclame également le paiement « immédiat et intégral » des heures supplémentaires du premier semestre de l’année universitaires 2019-2020 pour les professeurs de la présente Faculté. Ces doléances syndicales comportent la mise à disposition du personnel de l’Université des Lettres et des Sciences humaines de Bamako (ULSHB) d’un bus de ramassage de 52 places. En vue d’exercer leurs droits, les syndicalistes sollicitent l’attribution d’un bureau de travail au comité syndical de la Faculté. Suivant la teneur du document, les syndicalistes disent avoir ainsi décidé d’agir conformément aux textes en vigueur, et considérant le procès-verbal de conciliation du CEN SNSUP du 7 janvier 2021.

Mamadou Diarra

  Source: Journal le Pays- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

KAYES : L’ASSOCIATION DES ÉCOLES PRIVÉES AGRÉES OUTRE PASSE SES PRÉROGATIVES

DOUBLE PERCEPTION DES SALAIRES AU NIVEAU DE L’ACADEMIE DE DEPART ET D’ACCUEIL PAR LES ENSEIGNANTS MUTÉS : UNE FRAUDE QUI N’INCOMBE PAS TOUJOURS AUX ENSEIGNANTS

Première rencontre entre les ministres en charge de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique avec les membres de la commission nationale d’organisation des assises nationales sur l’éducation.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct